RMC Sport

Ancelotti débute par une défaite

Carlo Ancelotti

Carlo Ancelotti - -

Malgré une prestation encourageante, le PSG s’est incliné (0-1) face au Milan AC ce mercredi à Dubaï en match amical. Carlo Ancelotti en a profité pour lancer un nouveau système et jauger les forces en présence. Une rencontre riche d’enseignements pour les leaders de Ligue 1.

Il s’est levé de son banc à de nombreuses reprises. Replaçant les uns, motivant les autres, Carlo Ancelotti a vécu pleinement sa première sortie avec le PSG. Au terme d’un match amical sérieux et appliqué, ses joueurs se sont inclinés (0-1) face au Milan AC lors du Dubaï Football Challenge. Mais ce baptême du feu n’a pas dû entièrement déplaire au technicien italien. Dans un stade Al-Rashi plutôt bien garni, les Parisiens ont livré une prestation encourageante. L’occasion d’inaugurer une organisation en 4-3-2-1, chère à l’ancien coach de Chelsea. Un nouveau schéma dans lequel Mohamed Sissoko, Mathieu Bodmer et Christophe Jallet ont formé un milieu plutôt convaincant. Malgré une certaine solidité et quelques phases de jeu alléchantes, les leaders de Ligue 1 ont dû céder face à l’expérience des Milanais.

Comme un symbole, c’est Pato, courtisé par le PSG, qui a inscrit l’unique but de la rencontre sur une offrande de Zlatan Ibrahimovic (4e). Le Brésilien n’a pas manqué non plus l’occasion d’aller saluer son ex-entraîneur avant la mi-temps, avec une bise qui n’a échappé à personne. Antonio Nocerino, lui, aurait pu corser l’addition si sa reprise acrobatique n’avait pas heurté la barre transversale (18e). Filippo Inzaghi (52e) et Stephan El Shaarawy (58e) ont également chauffé les gants de Salvatore Sirigu. Mais Paris n’a pas démérité. Loin de là. Pour leur dixième confrontation face aux Rossoneri, les joueurs de la capitale, emmenés par un excellent Nene et un Javier Pastore incisif, ont fait jeu égal avec leurs adversaires. Sans Kevin Gameiro, Jérémy Ménez, Clément Chantôme et Blaise Matuidi, blessés, ils se sont créé plusieurs occasions franches.

Un but étrangement refusé à Nene

Dans tous les bons coups, Nene aurait sans doute mérité d’égaliser. Mais après s’être vu refusé de manière étrange un but suite à un corner rentrant (77e), la superbe frappe enroulée du Brésilien s’est écrasée sur la barre (78e). Dans la douceur du Moyen-Orient, c’est donc Milan qui soulevé un nouveau trophée, tout amical soit-il. Une manière de rappeler à ce nouveau PSG l’écart qui le sépare encore des plus grands clubs. Dans les prochains jours, de nouvelles têtes pourraient débarquer au Camp des Loges et offrir un visage plus séduisant à une équipe toujours en construction. En attendant, Paris quitte le pays de ses richissimes patrons avec de l’espoir dans ses valises. A condition de ne pas se rater dimanche contre Locminé Saint-Colomban (CFA2), en 32e de finale de Coupe de France. Une élimination face aux amateurs bretons ferait plus que mauvais genre dans les palais de Doha.

Alexandre Jaquin