RMC Sport

Argentine: comment Bilardo va être prévenu de la mort de Maradona

Carlos Bilardo, le sélectionneur de l’Argentine championne du monde en 1986, ignore toujours la mort de Diego Maradona. Son frère Jorge, qui souhaite préserver sa santé fragile, compte s’appuyer sur ses anciens joueurs pour lui annoncer prochainement.

Carlos Salvador Bilardo, ancien sélectionneur de l’Argentine, champion du monde en 1986 avec Diego Maradona, ne sait toujours pas que le "Pibe de Oro", ce fils qu’il n’a jamais eu, est mort. Son frère, Jorge, se refusait à lui annoncer, de peur d’exposer sa santé, déjà très fragile. Carlos Bilardo, âgé de 82 ans, souffre de troubles neurologiques. Il vit dans un appartement de Buenos Aires, où il reçoit les soins d'infirmiers qui ont l'interdiction de le laisser regarder la télévision. "L'infirmière savait déjà que si cela arrivait, il fallait couper la télévision. Elle l'a fait en lui disant que le câble avait été coupé", expliquait récemment Jorge Bilardo.

"Diego a été très important dans sa vie"

Certain qu’il finira par le découvrir, d’une façon ou d’une autre, Jorge Bilardo réfléchit à la meilleure façon - ou à la moins mauvaise, c’est selon - de lui annoncer la terrible nouvelle. Il devrait solliciter l’aide d’Oscar Ruggeri et quelques autres champions du monde 1986, attendus au chevet de son frère. "La nouvelle de la mort de Diego va continuer à tourner dans les médias pendant quatre, cinq voire vingt jours, a-t-il confié à Cielo Sports. Et cela complique les choses, car il regarde la télévision et de nombreux matchs. J'ai parlé à Ruggeri et il va se rassembler avec deux ou trois garçons pour voir comment il va. Nous allons voir comment il réagit et ce qui se passe."

Carlos Bilardo a guidé la sélection d'Argentine vers le titre mondial en 1986 et vers une autre finale, toujours avec Diego Maradona pour stratège, en 1990 en Italie. "Diego a été très important dans sa vie, a conclu Jorge, son frère. Il y avait un lien avec Coco Villafañe, le père de Claudia (ex-épouse de Diego Maradona). Nous lui avons fait la maison, nous l'avons meublée pour lui. Ma femme est allée avec Claudia acheter des vêtements pour les filles, et en fait, Claudia est allée deux ou trois fois voir Carlos ces derniers temps."

QM