RMC Sport

Arsenal : les joueurs ne comprendraient plus certaines décisions de Wenger

Arsène Wenger

Arsène Wenger - AFP

Arsenal : les joueurs ne comprendraient plus certaines décisions de Wenger

Ils espéraient aller chercher ce titre de champion d’Angleterre après lequel ils courent depuis 2004, encore une fois les Gunners sont passés à côté. Troisième à égalité de points avec Manchester City mais à 13 longueurs du leader Leicester, Arsenal est bien loin de ses ambitions du début de saison. Dans le viseur des supporters londoniens depuis l’an dernier déjà, Arsène Wenger serait maintenant incompris des siens et remis en question par son propre groupe. Plutôt que de se battre face à Crystal Palace ce dimanche, le faible nul obtenu par les Gunners leur a définitivement fermé la porte du titre. Arsenal devra maintenant se battre pour rester dans le haut du classement de Premier League et espérer une qualification en Ligue des champions. Ce mardi, The Telegraph révèle que les compositions d’Arsène Wenger et ses récents choix tactiques ont laissé joueurs et staff perplexes.

Des choix discutés

Alors que la blessure de Petr Cech avait forcé Arsène Wenger à revoir ses plans, l’entraîneur français n’arrive pas à se décider depuis le retour du Tchèque. Alors que l’ancien portier de Chelsea est guéri, il le met sur le banc et lui préfère David Ospina pour affronter Watford et West Ham. Après s’en être pris trois contre les Hammers, Ospina est mis sur la touche et voilà Cech de retour dans les cages des Gunners pour le match suivant, contre Crystal Palace. Une valse des gardiens qui deviendrait incompréhensible pour le staff du club londonien. Autre source de débat en interne : la titularisation de Gabriel à la place de Per Mertesacker. En mauvaise forme et lourdement fautif sur l’un des buts d’Andy Carroll la semaine précédente contre West Ham (3-3), le Brésilien est pourtant encore une fois préféré à Per Mertesacker, sur le banc contre Crystal Palace.

Réunion de crise entre joueurs

Après la défaite du mois dernier à Swansea, Cech, Mertesacker, Mikel Arteta et Tomas Rosicky se seraient entretenus, sans Arsène Wenger. L’objectif de cette réunion ? Sauver leur saison. Mertesacker aurait encouragé ses coéquipiers à sauver les meubles pendant les cinq derniers matches pour s’assurer que cette saison ne soit pas catastrophique pour les Gunners. Si la direction du club assure maintenir sa confiance envers son entraîneur, auquel il ne reste qu’une année de contrat, le Français se mettrait une pression supplémentaire sur les épaules en ne parvenant pas à qualifier son équipe pour la Ligue des champions la saison prochaine.

S.Menai