RMC Sport

Autriche: une suspicion de match truqué en D2 après un 9-0

Le SV Ried a validé vendredi dernier sa montée en première division autrichienne après une victoire 9-0 contre le Floridsdorfer AC. Mais l'Austria Klagenfurt, qui a manqué la promotion à la différence de buts, s'interroge sur cet improbable résultat...

C'est l'histoire d'une équipe qui a été tellement mauvaise, qu'elle se retrouve désormais accusée - à juste titre ou non - d'avoir volontairement levé le pied... Alors que s'achevait vendredi en Autriche la saison de D2, la 30e et dernière journée de championnat a débouché sur d'étonnants résultats, et sur une belle polémique.

Avant ce dernier match, deux clubs se battaient à distance pour la première place, la seule permettant la montée dans l'élite: le SV Ried et l'Austria Klagenfurt, qui affichaient tous deux 61 points au compteur, avec une différence de buts légèrement favorable pour le SV Ried (+25 contre +24).

Différence que Klagenfurt pensait avoir remontée, en passant un 6-1 au Wacker Innsbruck à la maison. Sauf que dans le même temps, le SV Ried a écrasé le Floridsdorfer AC sur le score... de 9 à 0. Une volée quasiment historique, qui lui a permis d'être sacré champion de D2 sur le fil. Ce qu'a eu du mal à digérer Klagenfurt.

Le président obligé de justifier la médiocrité de ses troupes

Très vite, le malheureux deuxième s'est interrogé sur un éventuel match arrangé, en mettant en avant le fait que Marco Sahanek, le joueur vedette du FAC, a été autorisé à partir en vacances à Malte avant même la dernière journée. Difficile pourtant de dire si ces doutes sont fondés. Sur chacun des neuf buts encaissés, la défense du FAC parait dépassée, sans qu'un ou plusieurs joueurs se soient rendus coupables d'énormes erreurs...

Au courant des accusations portées contre son club, le président du FAC a en tout cas dû se justifier dans un communiqué: "La défaite chez le SV Ried nous fait encore mal à la tête un jour plus tard, écrivait samedi Walter Brand. Nous avons conscience que nous avons déçu beaucoup de gens avec cette performance. Nous voulons donc présenter nos excuses pour ce manque apparent de professionnalisme. En revanche, nous nous défendons avec véhémence contre toutes les allégations qui circulent. Nous allons analyser ces événements dans les prochains jours."

De quoi convaincre Klagenfurt? Pas du tout. Sur le site officiel de l'Austria, le dirigeant du club Zeljko Karajica en a remis une couche, en qualifiant le comportement du FAC de "farce". Expliquant avoir porté une réclamation auprès des instances dirigeantes, Karajica s'agace: "Nous n'avons pas encore entendu la moindre réaction de la Ligue, rien du tout. (...) Mais c'est l'image du football autrichien qui est en jeu. On ne peut pas passer cela sous silence. Si la Ligue n'agit pas, elle va sacrifier sa crédibilité."

CC