RMC Sport

Ballon d’Or 2014 : vers une finale Allemagne-Real

Manuel Neuer et Cristiano Ronaldo

Manuel Neuer et Cristiano Ronaldo - AFP

La liste des 23 joueurs nommés pour le Ballon d’Or 2014 a été dévoilée ce mardi. Après son titre de championne du monde, l’Allemagne peut espérer voir un de ses représentants rafler la mise. Mais le Real Madrid, vainqueur de la Ligue des champions, est en embuscade.

L’Allemagne en force

Après avoir remporté sa quatrième Coupe du monde cet été au Brésil, l’Allemagne arrive logiquement en tête des nations les plus représentées. Six joueurs de la Nationalmannschaft sont nommés pour cette édition 2014 du Ballon d’Or. Mario Götze, le héros de la finale, et Manuel Neuer, l’infranchissable gardien, sont évidemment présents. Leurs trois compères du Bayern Munich, Philipp Lahm, Thomas Müller et Bastian Schweinsteiger, complètent le casting en compagnie de Toni Kroos, transféré au Real Madrid durant l’intersaison. Derrière les champions du monde, l’Argentine, finaliste malheureuse, et l’Espagne, tirent leur épingle du jeu avec trois représentants chacune.

Le Real Madrid en embuscade

Depuis l’instauration de nouveaux critères en 2009, le Ballon d’Or n’est plus forcément attribué à un champion du monde tous les quatre ans. Lionel Messi l’a rappelé en 2010 en devançant les Espagnols. Si les Allemands apparaissent favoris cette année, les joueurs du Real Madrid peuvent également espérer rafler la mise après leur sacre en Ligue des champions. Le club merengue est d’ailleurs le plus représenté avec le Bayern Munich (6), devant le FC Barcelone (4) et Chelsea (3).Tenant du titre, Cristiano Ronaldo est encore bien placé pour faire main basse sur un troisième trophée (après 2008 et 2013). Mais la star portugaise a de quoi se méfier de ses cinq partenaires sélectionnés : Karim Benzema, Gareth Bale, Sergio Ramos, Toni Kroos et James Rodriguez.

Des perdants magnifiques

Parmi les 23 candidats, il y a ceux qui ont soulevé des trophées et ceux qui les ont seulement effleurés cette année. C’est le cas notamment de Lionel Messi et Javier Mascherano, battus en finale de la Coupe du monde avec l’Argentine et sevrés de trophées avec le FC Barcelone. Auteur d’un Mondial convaincant avec le Brésil (avant de se blesser aux vertèbres), Neymar a lui aussi traversé l’année sans étoffer son palmarès. Idem pour Andrès Iniesta, sorti au premier tour de la Coupe du monde et humilié avec l’Espagne. Hormis un nouveau titre de champion d’Allemagne, Arjen Robben, pourtant étincelant avec le Bayern et les Pays-Bas, a également manqué de réussite à ce niveau-là.

Deux Bleus pour faire oublier Ribéry

Il était à deux doigts de rafler la mise l’an passé. Cette fois, il ne fait même pas partie des nommés. A 31 ans, Franck Ribéry a certainement laissé passer sa chance d’être un jour sacré Ballon d’Or. Après un début d’année perturbé par les blessures, la star du Bayern Munich, forfait pour le Mondial, a décidé de renoncer à l’équipe de France pour se concentrer sur son club. Mais les Bleus comptent tout de même deux candidats dans cette promo 2014. Fidèle au rendez-vous depuis plusieurs années, Karim Benzema, auteur d’une belle Coupe du monde et impressionnant avec le Real Madrid, est à nouveau de la partie. Pour Paul Pogba en revanche, c’est une grande première. Sa régularité avec la Juventus Turin et son ascension fulgurante chez les Bleus permettent à l’artiste de 21 ans de se hisser parmi les plus grands.

L’exception Zlatan Ibrahimovic

L’an passé, la Ligue 1 pouvait compter sur quatre représentants avec le Monégasque Radamel Falcao et les Parisiens Thiago Silva, Edinson Cavani et Zlatan Ibrahimovic. Seul le grand Ibra est à nouveau nommé pour cette nouvelle édition. Malgré un début de saison freiné par une blessure au talon, le géant de 33 ans reste une valeur sûre. C’est désormais l’unique joueur évoluant en Ligue 1 à prétendre au Ballon d’Or. Le seul également, avec le Gallois Gareth Bale, à ne pas avoir participé à la Coupe du monde au Brésil. Mais Zlatan ne fait jamais rien comme les autres, c’est bien connu.

Suarez, le grand absent

C’est une morsure qui coûte cher. En plantant ses dents dans l’épaule de l’Italien Giorgio Chiellini lors de la dernière Coupe du monde, Luis Suarez a largement terni son excellente saison avec l’Uruguay et Liverpool. L’attaquant de 27 ans, suspendu quatre mois pour son coup de sang, en paye le prix en étant écarté des 23 nommés pour le Ballon d’Or 2014. Sans son geste, El Pistolero, qui vient de reprendre la compétition avec le FC Barcelone, aurait largement mérité sa place dans cette sélection.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur