RMC Sport

Boulleau : « On s’est remis dans le droit chemin »

-

- - -

Laure Boulleau est une femme heureuse. Victorieuses contre l’Irlande (4-0) à Guingamp, les Bleues se sont qualifiées pour l’Euro 2013. L’occasion également de revenir sur cette année, riche en émotions.

Laure, après la qualification, quel sentiment prévaut ce soir ? De la joie ? Du soulagement ?

De la joie. On est qualifié. On a pris beaucoup de plaisir à jouer ce soir (ndlr : samedi). On a mis quatre buts et on s’est remis dans le droit chemin. On est toutes ravies. C’est toujours plus agréable de gagner en produisant du jeu et en se faisant plaisir sur le terrain, c’est clair.

Ce n’était pas forcément un réflexe de regarder les filles avant : est-ce un motif de satisfaction ?

Tant mieux si les gens apprécient ce football, nous aussi. On prend pas mal de plaisir à produire du jeu. En plus il y a la victoire, la qualification. C’est une bonne soirée.

Que va-t-il rester comme souvenir de cette année 2012 pour les Bleues ?

Il va rester la 4e place aux JO. Nous sommes quand même dans les quatre premières nations. Ce n’est pas un échec total. Mais les matches du Japon (demi-finale perdue 2-1) et contre le Canada (match pour la troisième place, perdu 1-0)… Il y a des jours comme ça ou le ballon ne veut pas rentrer.

Comment se passe cette nouvelle vie au PSG, sous les projecteurs ?

Sous les projecteurs, c’est un bien grand mot. Mais oui, pour les filles, la médiatisation vient un petit peu. Il y a des choses qui changent cette année. Nous avons des conditions de travail, nous sommes toutes professionnelles, sous contrat, on s’entraîne tous les matins. Nous avons fait un début de championnat mitigé, comme les garçons l’ont prouvé aussi. En tout cas, je suis très attachée à mon club, j’espère qu’on fera une grande saison.

Le titre de l'encadré ici

La France qualifiée|||

L’équipe de France de football féminin a déroulé face à l’Eire au stade de Roudourou à Guingamp. Score net et sans bavure : 4-0. Les Bleues n’avaient besoin que d’un match nul pour finir en tête de leur groupe, et ainsi se qualifier pour le championnat d’Europe, qui se jouera en Suède en 2013. La France démarrait en fanfare : dès la 9e minute, Elodie Thomis lobait magnifiquement la gardienne irlandaise. Seulement trois minutes après, les Bleues breakaient par l’intermédiaire d 'Eugénie Le Sommer. Deux minutes avant la pause, l’attaquante de Lyon s’offrait un doublé. A la mi-temps, la messe était dite. Pour conclure cette belle soirée bretonne, Julie Morel, entrée en jeu à la 81e, acclamée car jouant à l’En Avant Guingamp, s’offrait son premier but sous le maillot français, pour sa toute première sélection. Sept matchs joués, sept victoires, et une différence de but de +25. Les Bleues n’ont pas failli

Recueillis par Pierre-Yves Leroux à Guingamp