RMC Sport

Bundesliga: pour la tolérance, les joueurs du Hertha Berlin s'agenouillent à leur tour

-

- - Twitter @HerthaBSC

Avant d'affronter Schalke 04, les joueurs du Hertha Berlin se sont distingués en rejoignant le mouvement "Take A Knee" ("Un genou à terre") né aux Etats-Unis. Le club allemand s'engage ainsi pour prôner son idéal d'un monde plus tolérant.

L'opposition virulente aux Etats-Unis entre une partie du monde du sport américain d'une part et Donald Trump d'autre part trouve un écho en Europe. Samedi, le Hertha Berlin a pris position en rejoignant le mouvement "Take A Knee" ("Un genou à terre").

De l'autre côté de l'Atlantique, sous l'impulsion du footballeur américain Colin Kapaernick, de nombreux sportifs mettent un genou à terre (et parfois une main sur le coeur) pour protester contre le président des Etats-Unis et pour dénoncer les violences policières à l'encontre des Noirs et les discriminations raciales.

"Le Hertha BSC est synonyme de diversité, de tolérance et de responsabilité"

Avant le coup d'envoi de la rencontre contre Schalke, le Hertha a donc rejoint cette cause. Les joueurs mais également le staff se sont agenouillés quelques instants dans l'Olympiastadion. Sur Twitter, le club allemand a précisé sa démarche.

Dans un premier message en allemand, il déclare : "Le Hertha BSC est synonyme de diversité, de tolérance et de responsabilité. Pour un Berlin ouvert sur le monde et l'avenir !". Dans un autre en anglais, il poursuit: "Le Hertha BSC se lève pour la tolérance et la responsabilité. Pour un Berlin tolérant et monde ouvert d'esprit, maintenant et pour toujours !"

"Take A Knee" arrive en Europe et en Bundesliga

Ce n'est pas la première fois que le Hertha Berlin prend position contre toute forme de discrimination. En octobre 2016, les dirigeants avaient publiquement dénoncé une partie de leurs supporters qui avaient déployé une banderole à caractère homophobe lors d'un match contre Cologne. Et en mars dernier, le club avait intenté une action en justice contre le parti d'extrême droite AdF qui avait publié une photo de l'un de ses élus avec un joueur du Hertha, qui ignorait l'identité et l'orientation politique de la personne à ses côtés. C'est la première fois, par contre, que le mouvement "Take A Knee" trouve une résonance dans le football allemand.

A lire aussi >> USA: Donald Trump a remis la haine raciale "à la mode" dénonce LeBron James

A voir aussi >> Que signifie le genou à terre des sportifs américains, nouveau geste de la fronde contre Donald Trump?

VIDEO >> L'œil de GQ : Colin Kaepernick, quarterback militant devenu paria

Nicolas Bamba