RMC Sport

Leverkusen: Wirtz, record de précocité en Bundesliga et déjà comparé à Havertz

Florian Wirtz

Florian Wirtz - ICON

En marquant ce samedi face au Bayern Munich à 17 ans et 34 jours, Florian Wirtz est devenu le plus jeune buteur de l'histoire de la Bundesliga. Le milieu offensif est déjà comparé à... son coéquipier Kai Havertz.

Marquer son premier but en championnat d'une frappe enroulée du gauche alors qu'on est droitier, ce n'est déjà pas anodin. Mais le faire face à Manuel Neuer et battre au passage un record de précocité, ça devient carrément un petit exploit. En marquant ce samedi face au Bayern Munich à 17 ans et 34 jours, Florian Wirtz est tout simplement devenu le plus jeune buteur de l'histoire de la Bundesliga.

Si son équipe s'est inclinée (4-2), le milieu offensif a marqué les esprits en dépoussiérant le record que détenait jusque-là Nuri Sahin, qui avait marqué en 2005 avec le Borussia Dortmund à l'âge de 17 ans et 85 jours.

Trois semaines plus tôt, le 18 mai, Wirtz était devenu le troisième plus jeune joueur de l'histoire à faire ses débuts en Bundesliga en étant aligné face au Werder Brême (4-1), après Sahin et le défenseur de Cologne Yann Bisseck.

Déjà comparé à Havertz

"Quand on voit la liste des joueurs qui ont marqué avant 18 ans (Julian Draxler, Christian Pulisic, Timo Werner...), on peut lui prédire un grand avenir. Peter Bosz (entraîneur de Leverkusen) l'a lancé à la reprise de la Bundesliga. Pour les médias allemands, c'est le successeur de Kai Havertz. Une fois de plus, Leverkusen nous sort un joueur qu'il faudra suivre", souligne David Lortholary, spécialiste du football allemand pour RMC Sport.

Lancé dès le retour des vestiaires face au Bayern, alors que le score était de 3-1 pour les visiteurs, l'international allemand U17 - arrivé en début d'année en provenance de Cologne - a trompé la vigilance de Neuer après avoir éliminé Lucas Hernandez d'une feinte de frappe dans la surface.

Un calme olympien pour ses débuts

Pour son coéquipier Julian Baumgartlinger, il a montré dès son premier match qu'il avait "des qualités spéciales". Après ses débuts sur la pelouse du Werder, Bosz avait loué son calme olympien: "Normalement je ne parle pas des joueurs individuellement. Mais je vais le faire pour Florian. Jouer son premier match de Bundesliga représente toujours quelque chose de spécial. Il n'a que 17 ans, j'imagine qu'il était nerveux avant la rencontre. Mais il ne l'a pas montré, il a bien joué, il a été important pour nous dans ce match. Il a conservé beaucoup de ballons. Il a bien défendu."

Aleksandar Dragovic, défenseur du Bayer, est lui convaincu qu'il "peut être un autre Kai Havertz s'il garde les pieds sur terre". La comparaison avec son aîné revient souvent, malgré une nette différence au niveau du gabarit (1,89m pour Havertz, 1,75m pour Wirtz).

Parce qu'ils évoluent au poste de milieu offensif, même si Havertz - forfait contre le Bayern - a dépanné en pointe lors de ses derniers matchs, parce qu'ils dotés d'une belle pointe de vitesse et d'une technique soyeuse, et parce qu'ils sont donc des phénomènes de précocité. Que les supporters du Bayer en profitent, car Havertz pourrait passer le flambeau à son jeune coéquipier dès cet été pour rejoindre un cador européen.

En attendant, Wirtz pourrait avoir une nouvelle opportunité de se montrer dès mardi avec un déplacement à Saarbrucken, club de D4, en demi-finale de la Coupe d'Allemagne.

Rodolphe Ryo