RMC Sport

Silvestre : « Ce serait pas mal de revenir en France »

Mickaël Silvestre

Mickaël Silvestre - -

Ancien international français passé par Manchester United, Mickaël Silvestre évolue depuis 2010 au Werder Brême. Longtemps écarté des terrains en raison d’une blessure au genou, le défenseur de 34 ans n’écarte pas un retour en France.

Mickaël, comment se déroule votre aventure à Brême ?

J’ai repris l’entrainement juste avant la trêve hivernale. Physiquement, je me sens bien. J’ai eu la chance de rentrer pour mon premier match et de jouer plus d’une heure (contre Kaiserslautern le 21 janvier, ndlr), mais je suis sur le banc depuis. C’est un peu frustrant mais je fais avec, et je continue de bosser. Il nous reste 11 matches de championnat. Donc j’espère y participer un maximum, puis pousser l’équipe à décrocher une place européenne. En Ligue Europa, ce serait bien.

Comment voyez-vous votre avenir ?

Il y a plus d’une dizaine de gens en fin de contrat à Brême. Les discussions n’ont pas encore commencé. Le ticket européen décidera du budget du club, donc des prolongations de contrat. Je fais partie des éventualités pour le futur. Mais à 34 ans, je ne suis pas une priorité. J’aimerais prolonger car en étant sur le banc, c’est difficile. On n’a qu’un match par semaine, et je n’y suis pas habitué. La Ligue Europa pourrait me donner du temps de jeu. Le plus important est d’être frais et disponible.

Envisagez-vous un retour en France ?

Ce serait pas mal. J’ai toujours mon cœur qui bat pour la France. Je suis attentivement le championnat de France, et Rennes surtout. 

Les Bleus subissent de vives critiques…

L’équipe de France est toujours dans sa phase de reconstruction. Ce qui est important, c’est la sérénité qu’essaye d’installer Laurent Blanc, puis les joueurs qui y adhèrent. On ne peut pas attendre une équipe au top pour la prochaine compétition, mais c’est déjà très bien d’y être. On peut la voir comme un outsider. Il y a des joueurs concentrés et un staff très motivé. On peut compter sur eux pour faire ce qu’il faut. 

Selon vous, qui est le taulier de l’équipe ?

Karim Benzema et Franck Ribery ont l’expérience du haut niveau. Ils ont un passé qui joue en leur faveur. Ce sont eux les joueurs plus importants. Après, il y a Patrice Evra et Eric Abidal qui me semblent essentiels. Ils doivent mettre les jeunes sur la bonne voie.

Pensez-vous que Laurent Blanc doit rester le sélectionneur après l’Euro ?

J’estime qu’il doit continuer. Les résultats lui donnent raison. C’est dommage que ces discussions de contrat arrivent juste avant la compétition. Ce n’est pas positif. C’est l’homme qu’il faut pour l’équipe de France. Il l’a prouvé à Bordeaux, il le prouve avec les Bleus. Pour moi, il n’y a pas mieux.

L’équipe d’Allemagne semble être intouchable…

C’est un vrai groupe homogène. L’esprit de la Mannschaft, c’est ce qu’on trouve tous les week-ends sur les terrains allemands. Un football très offensif avec un état d’esprit très positif. Ils ont beaucoup travaillé sur l’homogénéité et sur la bonne humeur dans le groupe, et ça se voit sur le terrain. C’est une équipe qui fait partie des favoris pour l’Euro. Pour le match amical de ce mercredi, les Bleus vont être respectés, mais il n’y a aucune inquiétude chez les Allemands.