RMC Sport

Cette pépite croate a déjà pulvérisé les records de Haaland en Autriche

Marin Ljubicic avec le LASK contre l'Eintracht Francfort

Marin Ljubicic avec le LASK contre l'Eintracht Francfort - Icon Sport

Auteur de six buts en trois matchs de championnat, le jeune attaquant croate du LASK Marin Ljubicic a pulvérisé le record des débuts d'Erling Haaland en Autriche, à qu'il avait fallu un match supplémentaire pour atteindre ce total.

Plus fort que Erling Haaland. La renommée du Norvégien avait commencé à se répandre lorsqu'il avait marqué six buts lors des quatre premières journées de la Bundesliga autrichienne au début de la saison 2019-20. Cette saison, le jeune buteur croate de 20 ans Marin Ljubicic a explosé son record. Le numéro 9 du LASK Linz, international croate des moins de 21 ans, a marqué six buts lors des trois premiers matches de championnat. Le total de Ljubicic s'élève même à neuf réalisations en quatre matchs, si l'on ajoute le triplé qu'il a inscrit en Coupe contre Schaz (1-9).

"Je n'avais jamais marqué quatre buts en un seul match"

Le 6 août dernier, le joueur prêté au club autrichien par Hajduk Split a inscrit un quadruplé en seulement 60 minutes contre Wolfsberger (1-5), après avoir ouvert le score après seulement 28 secondes. Quittant le terrain avec le ballon du match sous le bras, il déclare en zone mixte: "Je n'avais jamais marqué quatre buts en un seul match... même s'il est vrai que je ne suis pas professionnel depuis très longtemps !"

Formé à Hajduk, Marin Ljubicic n'avait fait ses débuts avec son club formateur qu'en mars 2021. En 44 matches avec le club croate, il n'avait marqué neuf buts, dont l'un lors de son premier match en championnat pour offrir la victoire aux siens contre Sibenik (victoire 1-0). En l'espace de quatre rencontres en Autriche, il a marqué autant de fois qu'au cours de sa saison et demie en Croatie. Contre Wolfsberger pourtant, il est apparu comme un attaquant complet, marquant de la tête, du pied gauche puis du droit avant de conclure sur un lob. Lui qui est donc droitier.

"J'ai encore une grande marge de progression"

"Je suis encore très jeune, je dois encore m'améliorer dans tous les domaines, a déclaré sobrement le buteur après sa performance. Dans le jeu de tête, avec le pied gauche, avec le droit au moment de la frappe, en ce qui concerne la course - j'ai encore une grande marge de progression." Au maximum de sa confiance, il insiste: "J'essaie de m'améliorer sans cesse. Jusqu'à présent, je crois que j'ai plutôt bien rempli ma mission".

Avant le match, il avait indiqué à Sky, le diffuseur de la Bundesliga autrichienne, avoir comme objectif cette saison d'inscrire 20 buts, d'aller chercher la troisième place en Bundesliga et le titre en Coupe. Pour les trois, il est sur la bonne voie. Il a marqué lors de chacun des trois matchs de la ligue, le LASK se trouve actuellement à la deuxième place et son triplé contre Schaz a permis aux siens de passer le premier tour en Coupe.

"C'est une vraie machine"

"Il marque les buts qui nous ont manqué la saison dernière, a déclaré son coéquiper Thomas Goiginger à Nachrichten, un média autrichien. C'est une vraie machine." Les éloges ne concernent pas uniquement l'efficacité du Croate. "Marin s'est super bien intégré, il n'a pas du tout eu besoin de temps. Il a tout de suite été très performant, admire son capitaine Alexander Schlager. Et ce qui est encore plus important, c'est qu'il a un super caractère, il a les pieds sur terre et travaille sur lui-même."

C'est pourquoi son entraîneur Dietmar Kühbauer ne craint pas non plus que les buts ne montent à la tête du jeune homme de 20 ans. "Je ne pense pas qu'il va maintenant changer son attitude. Il garde les pieds sur terre. Après chaque séance d'entraînement, il me demande où il peut s'améliorer. Il a une grande prédisposition."

Son prêt en provenance du Hajduk Split court jusqu'à la fin de la saison, et le club autrichien a négocié une option d'achat qui s'élèverait à 2,4 millions d'euros. Ce qui semblait être une somme importante en début de saison se transforme peu à peu en une bonne affaire. "Plusieurs clubs autrichiens et étrangers l'avaient sur leur agenda... mais nous avons réussi à le convaincre de venir", se vante le directeur sportif Radovan Vujanovic.

Anna Carreau