RMC Sport

OM: Milik se sent bien au club et est impressionné par Longoria

Après avoir repris la compétition avec l’OM ces dernières années, Arkadiusz Milik se prépare à enchaîner les rencontres avec la Pologne. Dans un entretien avec Sport Onet, l’attaquant a parlé de son aventure marseillaise.

Plus vraiment désiré à Naples, Arkadiusz Milik (27 ans) a choisi l’Olympique de Marseille en hiver 2020 pour se relancer. Si l’attaquant s’était montré convaincant en deuxième partie de saison avec neuf buts inscrits, le Polonais a plus de mal cette saison avec une réalisation en six matchs de Ligue 1, après son retour de blessure.

Actuellement avec la Pologne à l’occasion de la trêve internationale, Milik a accordé une interview au média Sport Onet. Pendant l’entretien, le buteur a évoqué son bonheur de jouer à Marseille: "C’est définitivement un endroit idéal pour jouer au football, car c’est un grand club avec de grands fans".

Même si l’attaquant a émis quelques réserves sur son avenir: "Je me rends compte que même si vous êtes heureux à un endroit, cela peut changer bientôt (…) Parfois vous vous sentez bien à un certain endroit, mais si l’entraîneur ne vous met pas ou ne veut tout simplement pas de vous, vous devez chercher un nouvel endroit". Mais à l'heure actuelle, un départ de Milik ne semble pas être à l'ordre du jour.

"Le président Longoria est aussi une personne formidable"

Son arrivée en France, le joueur de 27 ans la doit beaucoup au président de l’OM Pablo Longoria, qui a longtemps bataillé pour s’attacher ses services.

Invité à se prononcer sur le dirigeant espagnol, Milik n’a pas tardé à multiplier les éloges: "Le président Longoria est aussi une personne formidable, nous avons un très bon contact. Il connaît le ballon, le vit et l’aime, ce qui lui permet d’être un bon directeur sportif et président. Parfois, il voit des choses que même l’entraîneur ne peut pas voir".

L’ancien joueur de Naples a également parlé du coach Jorge Sampaoli, réputé pour son caractère pas toujours facile à gérer: 'Il est impulsif, mais en plein match. À l’entrainement ou quand je suis avec lui, c’est un type tranquille qu’on peut difficilement soupçonner d’être nerveux".

JO