RMC Sport

Colombie: envahissement de terrain, batailles rangées… le match Santa Fe-Atlético Nacional dérape complètement

De violents incidents ont éclaté durant le match entre l’Independiente Santa Fe et l’Atlético Nacional, mardi, lors du championnat de Colombie. Les supporters des deux camps se sont affrontés dans les gradins et sur la pelouse du stade El Campin de Bogota.

Le stade El Campin de Bogota et ses 40.000 places n’avait plus accueilli de public depuis près d’un an et demi, en raison de la pandémie de Covid-19. Et le grand retour des supporters a viré au fiasco. Au chaos même. Lors du match entre l’Independiente Santa Fe, l’équipe locale, et l’Atlético Nacional, basé à Medellin (à plus de 400km), les hinchas des deux camps se sont violemment affrontés, mardi, dans la capitale. Les troubles ont débuté à la mi-temps de cette rencontre de la 3e journée du championnat de Colombie. Alors que le score était de 0-0, des supporters visiteurs, basés dans le secteur nord, ont escaladé les barrières de sécurité pour aller s’en prendre à des fans de Santa Fe.

Les insultes et les coups ont fusé dans tous les sens. Une vidéo qui tourne sur les réseaux montre un homme à terre en train de recevoir plusieurs coups de pieds à la tête. Dans la foulée, d’autres supporters de l’Independiente (installés dans le secteur sud) ont envahi la pelouse pour traverser l’enceinte et venir en découdre avec leurs rivaux de l’Atlético. Des barrières de sécurité ont volé. Le service de sécurité a semblé totalement dépassé par l’ampleur des débordements. Après de longues minutes de tension, le calme a tout de même pu être rétabli et la rencontre a finalement repris. Les visiteurs en ont profité pour s’imposer 1-0 grâce à un but de Baldomero Perlaza à l’heure de jeu.

Une plainte de Santa Fe pour "tentative d’homicide"

Mais ces heurts spectaculaires vont laisser des traces. Claudia Lopez, la maire de Bogota, a annoncé la tenue d’un conseil de sécurité afin d’étudier ces incidents. En promettant des mesures drastiques. En attendant, tous les matchs se dérouleront à nouveau à huis clos dans la capitale colombienne. "Ce qui s’est passé ne peut pas arriver dans un stade, a dénoncé Eduardo Mendez, le président de Santa Fe. Des supporters de l’Atlético Nacional s’en sont pris à un public familial. Des enfants ont été frappés. Ces gens ont un comportement inadapté avec le fait de venir au stade. Tant que je serai président du club, j’essaierai de faire en sorte qu’ils ne reviennent pas".

L’Independiente a d'ailleurs déposé une plainte pour "tentative d’homicide" contre les agresseurs du supporter frappé au sol, qui se trouve dans un état critique. Trois personnes ont été interpellées. L’Atlético Nacional a également réagi dans un communiqué: "Le club condamne et regrette profondément les actes de violence qui se sont produits. Notre soutien a tous ceux qui ont été affectés. Tolérance zéro pour les auteurs de ces violences. Nous allons renforcer nos efforts pour ce qu’il s’est passé aujourd’hui ne se répète jamais".

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport