RMC Sport

Copa America: Neymar voit rouge… et le Brésil tombe de haut

Neymar face à Jeison Murillo

Neymar face à Jeison Murillo - AFP

Grand favori avec l’Argentine de cette Copa America, le Brésil a chuté dès son deuxième match, la nuit dernière, face à la Colombie (0-1). Et pour ne rien arranger, son capitaine, Neymar, a écopé d’un carton rouge après le coup de sifflet final.

La nuit dernière, le Brésil a vécu une sale soirée. Une de celles qui le renvoie directement un an en arrière et à son match cauchemar face à l’Allemagne (7-1) en demi-finales de SA Coupe du monde. Depuis cette sortie de route magistrale et la défaite qui a suivi face aux Pays-Bas lors du match pour la 3e place (3-0), la Seleçao n’avait plus connu la moindre défaite. Mieux, elle avait enchainé avec onze succès de rang, de quoi l’ériger en grand favori de cette édition 2015 de la Copa America. Mais toutes ces certitudes ont volé en éclats mercredi soir, lorsque Jeison Murillo, au milieu d’une défense brésilienne apathique, a propulsé le cuir au fond des filets auriverde (0-1).

On jouait la 36e minute d’un match que le Brésil n’avait jamais véritablement dominé jusque-là et qu’il n’aura que rarement emballé après. L’attaquant d’Hoffenheim Roberto Firmino aura bien eu une énorme balle d’égalisation entre les pieds, ballon qu’il expédiera… au-dessus du but de David Ospina (58e). Neymar dans tout ça ? Parfaitement cadenassé par la défense colombienne, la star de la Seleçao n’aura que rarement eu l’opportunité de se mettre en évidence, hormis sur cette tête à bout portant repoussée par Ospina avant la mi-temps (43e).

Deux matches de suspension au minimum

Frustrant pour le capitaine du Brésil, qui va totalement perdre la maitrise de ses nerfs après le coup de sifflet final. Alors qu’une altercation éclate entre plusieurs joueurs des deux équipes, la star du Barça, chambré par Jeison Murillo, tente de lui mettre un coup de tête. Rattrapé par la patrouille alors qu’il regagnait les vestiaires, Neymar écope alors d’un carton rouge, tout comme Carlos Bacca, coupable de l'avoir violemment poussé dans le dos. 

Avant cette expulsion, le feu follet brésilien avait enregistré son deuxième avertissement en deux matches et aurait été, de toute façon, suspendu pour la dernière rencontre de poule face au Venezuela. Avec ce carton rouge en plus, Neymar sera suspendu, au minimum, pour les deux prochains matches de son équipe.

Un vrai coup dur pour la Seleçao. S’il est encore trop tôt pour mesurer véritablement la portée de cette défaite – le 3e seulement de son histoire face à la Colombie -, il y a tout de même le bilan comptable. Après deux journées, le Brésil se retrouve 2e du groupe C (3 pts) à égalité avec le Venezuela – qui compte un match en moins - et… la Colombie. Tout est relancé donc pour la qualification en quarts de finale, au grand bonheur de « Cafeteros », qui auront pris leur revanche sur le quart de finale de Coupe du monde perdu face au Brésil. Et auront mis dans le doute l’un des poids lourds de la compétition.