RMC Sport

Coronavirus: le Tadjikistan a débuté sa saison de foot comme si de rien n'était

Malgré l'épidémie de coronavirus et la mise en sommeil de la grande majorité des compétitions sportives dans le monde, le Tadjikistan a décidé de faire débuter comme prévu sa nouvelle saison de foot ce samedi. Avec poignées de main et embrassades.

Une reprise comme si de rien n'était. Comme si la pandémie de coronavirus n'avait pas touché plus d'un million de personnes dans le monde et causé plus de 60.000 décès. A l'heure où quasiment tous les pays ont suspendu leurs compétitions sportives, une nouvelle saison de football a débuté ce samedi au Tadjikistan.

A l'image de la Biélorussie, autre ancienne république soviétique ayant maintenu son championnat, ce pays d'Asie centrale de près de 9 millions d'habitants - qui n'a pas encore déclaré un seul malade du Covid-19 - ne semble pas franchement préoccupé par les mesures de confinement prises un peu partout dans le monde.

Embrassades et poignées de main

La Super Coupe, remportée par le FC Istiklol, le champion en titre, face au FC Khujand (2-1), a donc ouvert la saison dans la capitale Douchanbé. Mais contrairement aux matchs qui se tiennent en Biélorussie, où les championnats ont été arrêtés dans les catégories de jeunes, la rencontre s'est jouée à huis clos. Le match s'est néanmoins terminé par des embrassades et des poignées de main entre les joueurs des deux équipes lors de la remise du trophée.

En mars, des dizaines de milliers de personnes avaient participé à des célébrations nationales. Le président Emomalo Rakhmon, qui gouverne le pays d'une main de fer depuis 1992, avait ainsi été vu posant avec des dizaines de jeunes femmes vêtues du costume traditionnel, alors que les dirigeants du monde entier prônaient la distanciation sociale.

RR avec AFP