RMC Sport

Le Ghana prie pour Essien

-

- - -

Dans un groupe particulièrement relevé, les Blacks Stars auront besoin d’un Mickaël Essien au sommet de sa forme pour briller lors de la compétition. Mais ce n’est pas gagné !

Depuis la mi-décembre et un match nul contre l'Apoël Nicosie (2-2) en Ligue des Champions avec son club de Chelsea, Mickaël Essien est au repos forcé. Touché à la jambe, le puissant milieu de terrain prend son mal en patience dans les couloirs de l'infirmerie. Dans le même temps, tout le Ghana prie pour qu'il aborde la CAN au sommet de sa forme.
Car sans leur pièce maîtresse, les Blacks Stars savent qu'il leur sera difficile de rivaliser avec les plus grandes nations du continent. D'autant que les hommes de Milovan Rajevac ont hérité d'un groupe particulièrement relevé avec la Côte d'Ivoire de Drogba, le Togo d'Adebayor et le Burkina Faso.

Déroute interdite

Déjà privé de deux joueurs majeurs, le capitaine Stephan Appiah, blessé, et le milieu de terrain de l'Inter Milan Ali Muntari, écarté de la sélection, le Ghana craint de voir son voyage en Angola tourner à la déroute quatre ans après avoir été la seule nation africaine à atteindre les huitièmes de finale de la Coupe du Monde 2006.

Pas prêt pour le premier match ?

Conscient du danger, le sélectionneur serbe a convoqué un groupe élargi de 24 joueurs dans lequel figure Mickaël Essien. Officiellement la CAN débute le 10 janvier. Une date à laquelle, l'ancien rempart de Bastia, 27 ans, ne sera peut-être pas encore en mesure de jouer. Qu'importe, le staff ghanéen a tenu à ce qu'il fasse le voyage dans le Sud-ouest de l'Afrique en espérant qu'il puisse tenir sa place lors des rencontres suivantes, voire à partir des quarts de finale si le Ghana se qualifie. De quoi aiguiser l'appétit de celui que tout le monde surnomme « le Bison » en hommage à son impact physique et son mental hors-norme.

Alexandre Jaquin