RMC Sport

ASSE-Lorient : Les Verts vont réviser leurs cours de gestion

Les joueurs de Saint-Etienne

Les joueurs de Saint-Etienne - -

Avec la réception de Lorient pour une place dans le dernier carré de la Coupe de France, ce mardi (20h50), la finale de la Coupe de la Ligue face à Rennes samedi, puis le match de L1 contre Ajaccio mercredi prochain, Saint-Etienne joue gros en huit jours. Entre gestion de l’effectif et chasse aux tweets...

Ils sont là. Devant eux. Huit jours. Pour chasser dans le présent la nostalgie du passé avec un titre, la Coupe de la Ligue, à portée de pieds avec la finale de samedi soir face à Rennes. Pour rêver du futur proche, aussi, avec pour encadrer le rendez-vous du Stade de France un quart de finale de Coupe de France contre Lorient, ce mardi soir, première qualification stéphanoise pour le dernier carré de Dame Coupe depuis… 1993 en jeu, puis la réception d’Ajaccio en Ligue 1 mercredi prochain, où il faudra prendre trois points pour rester aux basques (ou mieux) de l’OL avant le derby. Et continuer à rêver de qualification en Ligue des champions.

Huit jours conjugués à tous les temps, donc, et dialectisés autour du difficile exercice de la gestion d’une telle période. « Les deux matches qui arrivent peuvent aller à 120 minutes, explique Christophe Galtier. Je vais évidemment faire appel à la quasi-totalité de l’équipe. On est dans une gestion globale sur les trois prochains matches. » Résultat ? L’entraîneur stéphanois devrait profiter du quart de finale face à Lorient –venu gagner 2-0 à Geoffroy-Guichard en L1 le 16 décembre – pour faire tourner (Clerc, Perrin et Brison au repos ; Aubameyang, Cohade et Mollo possibles remplaçants).

Ne pas se griller...

Ne pas griller les effectifs. Et intégrer des joueurs qui n’auront pas l’envie, même inconsciente, de se retenir un peu ce mardi en perspective de la fièvre du samedi soir. « Comment lutter contre l’inconscient ? En jouant, clame Galtier. Ma vraie crainte serait qu’on ne fasse pas le match. Cela passe aussi par injecter des joueurs avec beaucoup de sang frais et d’énergie, de leur dire : ‘‘Ça peut aussi être votre aventure’’. On ne joue pas beaucoup de quart de finale de Coupe de France dans sa carrière… La demie donnerait encore plus de relief à notre saison. Et cela nous laisserait encore deux objectifs après la finale de Coupe de la Ligue. »

Pour aborder ces huit jours, pas question de lésiner sur le moindre détail. « J’ai demandé aux joueurs de faire très attention à leur communication, indique le coach des Verts. On peut sortir des phrases de leur contexte pour créer une polémique. Si on peut éviter d’avoir des tweets de cet ordre… (Rires.) Il faut faire attention car vous pouvez servir l’adversaire dans sa préparation, le motiver. »

Galtier : « Si on nous avait dit ça en début de saison… »

Pour écarter l’obstacle lorientais et rêver d’une première finale de Coupe de France depuis… 1982, les Verts pourront compter sur Brandao, de retour après ses deux matches de suspension suite à son geste sur Thiago Silva face au PSG. « Il a digéré la polémique, affirme Galtier. Et il a souvent été présent dans sa carrière dans les matches de Coupe. »

Invaincu depuis 17 matches (dernière défaite le 23… décembre contre l’OM), Saint-Etienne ne compte pas lâcher cette spirale positive. « On est sur une série incroyable toutes compétitions confondues. Il faut aller le plus loin possible dans cette performance. Les trois matches qui arrivent sont hyper importants pour notre saison. C’est du bonheur de se retrouver dans cette situation mi-avril. Si on nous avait dit ça en début de saison, on aurait signé tout de suite. » Désormais, ils signeraient bien pour un peu de rab.

A lire aussi :

>> Brandao : "Saint-Etienne n'a pas de limites"

>> L1 : Saint-Etienne s'endort à Valenciennes

>> Caïazzo : "Saint-Etienne nage en plein bonheur"

Alexandre Herbinet avec Edward Jay