RMC Sport

Camara : « Il faut sauver notre saison »

Le défenseur parisien goûte le bol d’air que le PSG s’est octroyé en s’imposant mardi à Vesoul (1-0).

Le défenseur parisien goûte le bol d’air que le PSG s’est octroyé en s’imposant mardi à Vesoul (1-0). - -

Après une difficile qualification pour les quarts de finale, aux dépens des amateurs de Vesoul (1-0), le défenseur du PSG fait de la Coupe du France l'objectif majeur de la fin de saison parisienne.

Zoumana Camara, êtes-vous soulagé après cette victoire qui arrive au bon moment ?
On savait que le contexte était difficile. En championnat, on ne va pas très bien (ils sont quinzièmes de L1 et restent sur quatre défaites d’affilée, ndlr). Un bon parcours en Coupe de France peut nous donner un bol d’air et nous redonner une certaine confiance. Ce soir (mardi), les conditions n’étaient pas évidentes. On a joué sur du synthétique, avec un peu de neige. Ce n’était pas évident mais on a fait le boulot. On retiendra la qualification.

La mauvaise qualité de jeu était-elle seulement due à l’état de la pelouse ?
Oui, c’est à cause des conditions. Vu les résultats que l’on a faits en championnat, on est une équipe qui doute un peu. C’est tout à fait normal. Il ne fallait pas s’attendre à un très grand match de notre part. Mais on est revenu à des fondamentaux, on a fait preuve d’une certaine solidité et on a beaucoup communiqué entre nous. Ce qui compte, c’est que nous soyons qualifiés.

Cette qualification vous redonne-t-elle un peu de confiance ?
Bien sûr. Un quart de finale de coupe de France, il faut le savourer. Il faut repenser au championnat mais c’est tout de même important. C’est un bon bol d’air. On s’appuie sur ça, sur la solidité et la solidarité que nous avons montrées. On sent encore que l’on est perfectible mais c’est normal. On doute un petit peu. Mais c’est le genre de match qui peut nous permettre de retrouver la confiance.

« Continuer à lever la tête »

La Coupe de France est votre ultime chance de sauver votre saison…
C’est un des moyens de la sauver. Il est évident qu’en championnat, cela va être très difficile de remonter très très haut. Cette Coupe de France est un vrai objectif.

Qu’avez-vous pensé des propos de votre président, Robin Leproux, qui a fait une mise au point ferme, lundi ?
A un moment donné, cela est tout à fait normal qu’il monte au créneau. J’ai trouvé ça logique vue la situation. Il fallait tirer la sonnette d’alarme. Je pense que la prise de conscience, on l’avait déjà. Parfois ça se passe mal, alors que c’est limite. On joue des matches où l’on a l’impression que ça pourrait basculer de notre côté mais ça va du mauvais. Il faut savoir forcer les choses. On doit continuer à travailler, lever la tête et être courageux. Il y aura des jours meilleurs.

L.B. (RMC Sport)