RMC Sport

Coupe de France: le président de Fréjus justifie les mises à l'écart de Faubert et Amalfitano

Morgan Amalfitano

Morgan Amalfitano - Icon

Invité ce jeudi soir de RMC, avant le match de Coupe de France contre Nice, le président de l'Etoile FC Fréjus Saint-Raphaël (N2) a expliqué pourquoi il vient d'écarter les anciens pros Morgan Amalfitano et Julien Faubert, qui avaient intégré l'organigramme du club.

On a connu préparation plus sereine, avant de se retrouver face à un cador. Alors qu'il affrontera dimanche l'OGC Nice en 32e de finale de Coupe de France, le club de Fréjus Saint-Raphaël (National 2) a écarté ces derniers jours les anciens pros Morgan Amalfitano et Julien Faubert, qui avaient intégré l'organigramme du club l'été dernier.

Invité ce jeudi soir de RMC, le président de l'Etoile FC, Alexandre Barbero, a évoqué ces choix et la situation sportive compliquée du club varois, actuel 10e de sa poule en championnat.

"Il fallait faire des choix tranchants"

"Julien Faubert n’était pas entraîneur adjoint (contrairement à ce qui a été indiqué, ndlr), il était venu à la base pour jouer, pour nous donner un coup de main, mais d’un commun accord on a préféré qu’il ne joue pas, indique le dirigeant. Donc on a décidé qu’il soit éducateur au club, tout en donnant un coup de main en équipe première. On voulait se servir son expérience, en somme. La seule chose, c’est que quand on est dans des moments difficiles en championnat, avoir trop de personnes sur le banc pose problème. J’ai préféré que Julien retourne s’occuper de la réserve pour le moment."

Quant à Morgan Amalfitano, le désormais ex-directeur sportif a lui bel et bien quitté l'Etoile FC. "Morgan est venu nous donner un coup de main lui aussi, poursuit Barbero. A un moment donné il a pris l’intérim quand mon coach Michel Troin est parti pendant trois semaines en Australie. Malheureusement le match contre Moulins (défaite 3-1, le 21 décembre) a été catastrophique. On est dans une période où on ne peut pas s’éparpiller, donc il fallait faire des choix tranchants... Mais Morgan garde toute mon affection, c’est un grand professionnel et il trouvera, j’en suis sûr, une place dans un plus grand club."

CC