RMC Sport

Coupet : « Pas le droit à l'erreur »

-

- - -

Cinq mois après une rupture des ligaments du genou, Grégory Coupet effectue son retour dans les buts de l’OL à l’occasion des 32es de finale de la Coupe de France face à Beauvais.

Grégory, dans quel état d’esprit êtes-vous ?
Je suis soulagé et plutôt heureux. Cette coupure a été longue mais il y avait un gros travail à effectuer. C’est un vrai plaisir de retrouver le collectif et de revivre la tension des matchs. Quand on est sportif, on réclame cette pression. Je vais essayer de retrouver l’aura que j’avais avant. Le seul petit doute pour ce week-end concerne les conditions climatiques. Si le terrain est gelé, ça risque d’être encore plus délicat. Mais je vais compenser avec l’envie et l’enthousiasme.

Quels sont vos objectifs pour votre retour à la compétition ?
En premier lieu, j’ai l’obligation de me rassurer. On va essayer de ne pas mettre la charrue avant les bœufs et d’enchaîner les choses petit à petit. Si ça ne marche pas, ça va être très difficile médiatiquement. J’ai six mois devant moi pour prouver que je suis revenu à mon meilleur niveau. Cela va se jouer sur la régularité. A moi d’être bon, la balle est dans mon camp.

Ressentez-vous la pression ?
En fait, j’ai bien conscience que je n’ai pas le droit à l’erreur. Si je réalise un super premier mois et que je me rate en février, on va me tomber dessus. Mais c’est la règle du jeu pour tous les gardiens. C’est peut-être encore plus vrai pour moi. Je suis attendu au tournant. J’ai 35 ans et je me suis cassé un genou.

Avez-vous parlé à Rémy Vercoutre ?
Non parce que c’est un sujet délicat. Il est très difficile d’en parler ouvertement. Rémy a fait un super travail durant mon absence. Je dois donc être bon pour faire en sorte qu’il n’y ait pas de discussion.

La rédaction - Florent Germain