RMC Sport

Devoine : « Pour Chambéry, c’est amplement mérité »

-

- - -

Le président chambérien se félicite de la victoire de son club (CFA2) face à Monaco (1-1, 3 tab à 2) en 32e de finale de la Coupe de France. Et il ne voit rien d’illogique à cet exploit. Pour la première fois, un club savoyard jouera les 16e de finale.

Patrick Davoine, comment avez-vous vécu ce match historique pour le football savoyard ?
Ouvrir le score à la 4e minute, c’était déjà un évènement. Mais quand Monaco a égalisé à la 20e, on a craint le pire pour la fin de la première mi-temps. Finalement, ça s’est bien passé. Sur la physionomie du match, on mérite amplement notre victoire. On aurait même pu gagner dans le temps règlementaire. Au niveau financier, cette qualification représente tout de même 15% de notre budget de 750 000 euros.

Vous sembliez y croire dès le tirage au sort…
Quand on a su qu’on jouait contre Monaco, on s’est demandé si on allait jouer au stade des Alpes à Grenoble ou éventuellement à Annecy, où joue Evian. David Guion (l’entraîneur de Chambéry, ndlr) m’a appelé en me demandant d’essayer d’avoir le stade municipal, afin de jouer nos chances à fond. La fédération nous en a donné l’autorisation. Ensuite, David a fait le reste…

Etiez-vous tendu par ce rendez-vous contre Monaco ?
La nuit a été courte, avec beaucoup d’anxiété et de pression. C’était la première fois qu’on recevait une L1 en compétition à Chambéry. Pendant le match, c’est très dur à vivre, parce qu’on rêve toujours de faire l’exploit. Au début, le public ne nous soutenait pas trop. Habituellement, on joue devant 400 spectateurs. Là, il y en avait 3 500, qui nous ont soutenus à fond au fur et à mesure que le match avançait. Peut-être qu’on a enfin trouvé un public ce soir !