RMC Sport

Gazélec, le rescapé corse

Mickaël Colloredo

Mickaël Colloredo - -

Après les éliminations de l’AC Ajaccio et de Bastia, les pensionnaires de National sont les derniers représentants de l’Île de Beauté en lice en Coupe de France. Après leur victoire (1-0) face à Troyes ce dimanche, ils affronteront Drancy (CFA) en 8e de finale. Quarts en vue ?

La Corse rêvait d’un Grand Chelem en Coupe de France. Mais le week-end a douché ses ambitions. Sur les trois clubs insulaires en lice pour les 16e de finale, deux sont restés à quai. L’AC Ajaccio s’était fait surprendre samedi par Bourg-Péronnas (CFA), avant que Bastia (Ligue 2) ne chute à Valenciennes (3-1) le lendemain. Au final, seul le Gazélec d’Ajaccio a fait honneur à l’Île de Beauté. Dans un stade Ange Casanova chauffé à blanc, les pensionnaires de National se sont offert le scalp de Troyes (Ligue 2) ce dimanche. Un nouvel exploit concrétisé par un but de l’attaquant Mickaël Colloredo (60e). « On a un fait un début de match un peu hésitant, glisse le capitaine Louis Poggi. On s’est lâché en seconde période. On a marqué. Derrière, on a eu la possibilité de tuer le match. On ne l’a pas fait. On a tenu bon jusqu’à la fin. Tant mieux. L’ambiance était très chaude. On a pu communier avec le public. C’est bien pour tout le club. »

Poggi : « Les projecteurs vont être braqués sur nous »

Un club qui disputait les 16e de finale de la CDF pour la quatorzième fois de son histoire. Une vraie performance pour une structure amateur. Au tour précédent, les joueurs de Dominique Veilex avaient déjà créé la sensation en éliminant Toulouse (1-0). Le secret d’une telle réussite ? « Le Gazélec est un club familial, répond Poggi. On est très soudé. Ça ressent. On montre nos vertus sur le terrain. » Des vertus sur lesquelles ils comptent s’appuyer à nouveau en 8es de finale. Hatem Ben Arfa, qui effectuait le tirage au sort, leur a offert un nouveau match à domicile. Avec en prime, le droit de rêver face à la Jeanne d’Arc de Drancy (CFA). Et le poids de toute une communauté sur les épaules. « On est déçus pour les autres clubs corses, assure Poggi. On aurait aimé qu’ils passent aussi. Maintenant, tous les projecteurs vont être braqués sur nous. On va essayer de faire du mieux possible. »

Alexandre Jaquin