RMC Sport

L’OL, Chasselay, la Coupe de France : Giuly l’hyperactif !

Ludovic Giuly

Ludovic Giuly - -

Invité de Larqué Foot sur RMC, Ludovic Giuly (37 ans) a fait part de son excitation à la veille d’affronter Istres avec son club de Chasselay (CFA) en Coupe de France, samedi (14h30). Il regrette aussi de ne pas avoir signé à l’OL cette saison.

En route pour l'exploit

« Je serai titulaire (face à Istres, samedi à 14h30). On s’est bien préparé, tout va bien. C’est un match de Coupe de France, tout est possible. Ça va être dur mais on a nos chances. Istres a gagné à Lens dernièrement. Ils jouent en L2 mais pour nous et pour le public, c’est sympa de faire la fête. Ça permet à nos joueurs de voir ce qu’est le haut niveau. On est outsider mais on va essayer de faire un bon match. »

L'OL, la fin du rêve

« L’OL, ça n’a pas marché. Ils avaient d’autres objectifs et d’autres projets. Il faut respecter ce choix. Je n’ai pas de souci avec l’OL. Je voulais simplement donner l’info, ça n’a pas suivi. C’est le football. Il y a d’autres plans à l’OL. Quand on a commencé à Gerland et qu’on est lyonnais, on a envie de finir à Gerland. C’était plus pour le vestiaire que pour le terrain, c’est ce que j’avais fait à Lorient. Je voulais donner un coup de main, ça ne s’est pas fait. C’est dommage, j’aurais bien voulu aider le club où j’ai commencé. J’étais un peu déçu mais ça fait partie du foot. Et dans le foot, il n’y a pas de sentiment. »

Un avenir à Chasselay

« Quand je m’engage dans quelque chose, je le fais à 100%. Je m’entraine deux à trois fois par semaine et je fais tous les matches. J’ai des passe-droits parce que je travaille chez BeIN. Je reste professionnel dans tout ce que j’ai fait. J’ai l’amour du foot et du terrain. Tant que j’aurai, je continuerai. Mon avenir ? Je continue à jouer dans mon club. Tout se passe bien et je n’ai pas de demande. Si j’avais voulu aller ailleurs, j’aurais eu des pistes mais ce n’était pas mon objectif. Je voulais rentrer et profiter de ma famille et de mes enfants. Si c’est ma fin de carrière ? Non. J’ai arrêté en L1 mais pas en amateurs. »

L'OL au prochain tour ?

« En championnat, on a deux matches de retard. Là, on est relégable mais il n’y a pas de pression. On apprend. C’est une année charnière pour nous et avec la Coupe de France, ce n’est que du bonheur. J’essaie de leur dire de ne pas faire le match avant, d’être concentré et de ne pas en garder sous la semelle. Je leur ai dit que sur un match, on peut gagner contre n’importe qui si on en a envie. Ils ne vont pas nous faire de cadeaux, mais c’est la beauté du football et de la Coupe de France. Il y a de jeunes joueurs dans l’équipe et s’ils veulent faire une belle carrière, il va falloir faire un bon match. Notre prochain adversaire si on se qualifie ? J’ai voté pour Lyon pour que je retourne à Gerland avec mon équipe. Ce serait pas mal. »

A lire aussi :

>>> Bordeaux : Hoarau, le vent le portera

>>> Coupe de France : construire, déconstruire et reconstruire l’AS Cannes

>>> Mercato : les rumeurs étrangères du 3 janvier

Larqué Foot