RMC Sport

L’OM n’a pas tremblé

-

- - -

Facile vainqueur du Red Star (5-0) samedi soir au stade de France, Marseille s’est logiquement qualifié pour les 16e de finale de la Coupe de France. L’OM peut penser à son déplacement à Caen, mardi, en quart de finale de la Coupe de la Ligue.

L’OM n’est pas tombé dans le piège. Grâce à des buts de Jordan Ayew (43e et 90+2), Valbuena (64e), André Ayew (83e) et Benoît Cheyrou (86e), l’équipe de Didier Deschamps a battu le Red Star 5-0 sur la pelouse du Stade de France, et ainsi obtenu son billet pour les 16e de finale de la Coupe de France. Marseille, qui avait achevé 2011 par deux victoires, débute l’année par un nouveau succès. Solide à défaut d’être génial. « C’est bien de ne pas faire partie des surprises », souffle Didier Deschamps, échaudé par une élimination prématurée face à Evian l’an passé, à la sortie du terrain.

Face aux pensionnaires de National, actuellement relégables, les Marseillais, en noir, butent longtemps sur un mur. Tels des morts de faim, les joueurs de Saint-Ouen s’accrochent sur tous les ballons. Dès la 5e minute, un slalom exceptionnel de Touati enflamme même carrément le Stade de France. Mais à l’inverse de ses partenaires, passifs, Mandanda s’interpose. Bien que défaillants au niveau technique, les Franciliens ont le mérite de faire déjouer l’OM, dominateur mais maladroit. Car si les frappes s’enchaînent côté marseillais, Gorgelin, le gardien du Red Star, repousse longtemps l’échéance.

Les « Ayew brothers » frappent encore

Mais alors que le club de Seine Saint-Denis pense passer la mi-temps au chaud, sur un score nul et vierge, Jordan Ayew se charge de jeter un froid sur les tribunes du SDF. Profitant d’un mauvais dégagement du portier vert, l’attaquant ghanéen marque au milieu d’une forêt de jambes (1-0, 43e). Sans doute peu satisfait de la copie de ses joueurs, Didier Deschamps respire un peu mieux.

Pour le club recordman des victoires en Coupe de France (10), le plus dur est fait, même si Steve Marlet, en bonne position, manque le coche (60e). Le poids de ses 37 printemps s’est malheureusement ressenti dans sa frappe. Avec dix ans de moins, Mathieu Valbuena, bien servi par André Ayew, lui, ne manque pas le cadre (2-0, 64e). Un coup franc légèrement détourné d’André Ayew et une reprise de volée de Cheyrou salent l’addition (4-0, 83e et 86e) avant la clôture du cadet Ayew sur une frappe du droit dans le temps additionnel. L’OM n’a pas flambé, mais l’OM est passé sans souci. C’est l’essentiel. Car un quart de finale de Coupe de la Ligue attend les Phocéens dès mardi à Caen.

Le titre de l'encadré ici

Six Ligue 1 au tapis|||

En attendant les entrées en lice des cinq dernières formations de l’élite, six formations de L1 sur 14 ont chuté, ce samedi, en 32e de finale de la Coupe de France (Valenciennes s’était qualifié vendredi contre Le Mans 2-0). Parmi ces équipes, quatre ont perdu face des adversaires d’une division inférieure. Le bonnet d’âne revient à Brest, battu 2-0 à Niort, formation de National. Caen n’a pas été franchement plus glorieux, humilié à la maison par Troyes (10e de L2), 4-2 après prolongation. Sochaux a coulé à Bastia. Les Lionceaux ont été écrasés 4-1 face aux Corses, 3e de L2 et donc virtuellement à l’étage supérieur la saison prochaine.  Lorient a chuté au Havre (4-3). Dans les deux duels entre formations de L1, Rennes n’a pas fait de détail contre Nancy (3-0). Après avoir longtemps mené au stade Geoffroy-Guichard grâce à Jussiê, Bordeaux, rejoint à la 94e minute par Saint-Etienne (but de Guilavogui), a dû patienter jusqu’à la séance des tirs au but (4 t.a.b. à 2) pour décrocher son billet pour les 16e de finale.

Auxerre aussi, sera au prochain tour. Mais les Bourguignons sont passés tout près de l’affront à Amiens, contre Chambly. Les amateurs de CFA 2 sont passés à trois minutes de l’exploit. Mais un pénalty transformé par Dudka (117e) a mis fin à leur aventure. C’est aussi cela, la Coupe de France.