RMC Sport

Nantes, une dynamique à conserver

Fernando Aristeguieta

Fernando Aristeguieta - -

Après une année 2013 marquée par la montée en L1 et un excellent début de saison, Nantes entame 2014 par la réception de Nice, ce dimanche en 32es de finale de la Coupe de France (14h15). Avec l’ambition simple de poursuivre sur sa bonne lancée.

Le charme de la Coupe de France, Nantes connaît. Les stades champêtres, les odeurs de merguez grillées qui planent sur le terrain, les amateurs surmotivés, le club trois fois vainqueur de l’épreuve (1979, 1999 et 2000) en a déjà eu son lot. Alors forcément, les Canaris ne sont pas mécontents de jouer leur 32e de finale à domicile ce dimanche (14h15). Même si l’adversaire proposé, Nice, est censé être plus coriace qu’un club amateur. « Je préfère jouer une Ligue 1 à domicile plutôt que de me déplacer, comme l'an dernier, à Dieppe (3-2), confie Michel Der Zakarian. Contre une CFA, c'est toujours plus compliqué. On joue un adversaire de Ligue 1, comme nous, devant notre public. A nous de bien démarrer l'année 2014. »

Eliminé l’an passé en 16es de finale par Epinal, pensionnaire de National (1-1, 4 tab à 3), le FCN est certain qu’une défaite face à un pensionnaire de L1 ne constituerait pas un tel affront. Même si les Ligériens, 7es en championnat, partiront dans la peau des favoris face à une équipe qui lutte pour son maintien (14e) et qu’ils ont battue le 25 septembre dernier à la Beaujoire (2-0, 9e journée). « C'est une compétition totalement différente, tempère l’entraîneur nantais. On connaît l'adversaire, les joueurs qu'on aura en face de nous. C'est un match de reprise. A nous de nous remettre tout de suite dans la compétition. On reste tout de même sur deux défaites fin 2013. »

Une répétition pour la Coupe de la Ligue

Très bien partis dans l’opération maintien, les Nantais ont donc, avec la Coupe de France, une occasion en or de lancer leur année 2014 de la meilleure des manières et de pimenter un peu plus leur fin de saison. Mais aussi de préparer leur quart de finale de la Coupe de la Ligue, le 15 janvier, face à… Nice. Sans Olivier Veigneau et Koffi Djidji (blessés), ni Filip Djordjevic (malade), mais avec une envie simple, résumée par Der Zakarian : « Etre dans la continuité de 2013, garder cet esprit de compétiteur, avoir envie de jouer, d'être pétillant. Et avoir autant de bons résultats. » Tout ça commence dès ce dimanche.

A lire aussi :

>> Brest-PSG reporté

>> Revivez les 32es de finale de samedi

>> Di Meco : « La Coupe de France, c’est comme le Tour de France »

AA