RMC Sport
en direct

OL en direct: Garcia veut "aller au bout" en Coupe de France

Rudi Garcia en conférence de presse, à Lyon le 5 mars 2021

Rudi Garcia en conférence de presse, à Lyon le 5 mars 2021 - RMC Sport

La conférence de presse de l'OL s'est déroulée vendredi soir avec Rudi Garcia et Rayan Cherki, à la veille du seizième de finale de Coupe de France contre Sochaux.

La conférence de presse est terminée

Trois points à retenir:

► Cherki espère pouvoir se "montrer" sur la fin de saison
► Garcia veut un état d'esprit "professionnel" pour la Coupe de France
► Garcia a annoncé la titularisation de Pollersbeck face à Sochaux

Sur la trêve internationale, Garcia veut "quelque chose d'intelligent"

Interrogé sur les craintes des clubs par rapport aux internationaux (sud-américains) qui seront soumis à des restrictions sanitaires, notamment à leur retour en club, Rudi Garcia a déclaré: "Pour l'instant, on attend plus d'indications, surtout sur les règlements. Il va falloir qu'il y ait une harmonie entre les clubs et les fédérations. Pour l'instant, ce qui joueraient hors UE auraient un séjour de quatorzaine à respecter et donc qu'ils ne pourraient pas jouer. Il faudra quelque chose d'intelligent. On souhaite que nos joueurs aillent en sélection, parce que jouer pour son pays est important. Mais on ne peut pas se permettre de jouer avec l'équipe de National 2 à la reprise".

Garcia espère le retour des supporters

"On espère tous qu'avec un pourcentage de capacité des stades autorisé qu'il y ait moyen de les faire revenir avant la fin de la saison. C'est mon souhait le plus cher. Partager ça avec les supporters, ça donnerait encore plus de force et d'envie de faire quelque chose cette saison".

Garcia: "On fera tout pour aller au bout"

"C'est très difficile de gagner le championnat, surtout quand on a le Paris Saint-Germain. La coupe, on fera tout pour aller au bout. Mais ça reste très aléatoire. Ça ne peut pas être un objectif, la coupe, mais c'est une ambition. J'espère que les joueurs vont m'écouter, pour avoir envie de passer ce tour là".

Garcia veut "faire le job" contre Sochaux

"Demain, il faut être professionnel, faire le job, jouer à fond pour mettre toutes les chances de notre côté afin de se qualifier avant la fin du temps réglementaire. Tout est possible [sur un plan tactique], j'avais bien aimé l'association Depay-Slimani".

Garcia prudent sur la fin de saison en championnat

"Personne ne survolera les dix dernières journées. Sur les quatre équipes devant, personne n'a gagné son match 5-0 facilement à la 70e minute. Chaque équipe se bat pour prendre des points, pour diverses raisons. Chaque match est difficile".

Garcia explique la titularisation de Slimani contre Rennes

"J'avais besoin de taille", a déclaré Garcia, qui a aussi précisé vouloir être plus performant sur les coups de pied arrêtés.

Garcia parle des "grandes qualités" de Cherki

"C'est un garçon qui a beaucoup de capacités, évidemment. Il est encore très jeune, mais il faut qu'on arrête de dire ça pour se réfugier. Les grandes qualités de Rayan - au-delà du talent inné dans la capacité d'éliminer ou d'utiliser les deux pieds - c'est qu'il a très envie, qu'il vit football. C'est agréable de parler avec lui, parce qu'il a souvent vu le match de la veille. Il vaut mieux un joueur passionné par sa profession. Du plaisir, il doit en prendre. Mais le plaisir, ce n'est pas que faire un petit pont et dribbler, mais aider l'équipe, défendre comme il l'a fait à Marseille. C'est le premier qui est entré à Marseille, et il le méritait. Il a été bon dans la semaine de travail. Il l'a dit lui-même, et on l'a beaucoup aidé dessus, mais son replacement et son travail défensif, il a beaucoup progressé ces derniers temps".

Garcia insiste sur l'état d'esprit collectif

"Les points à marquer sont tout le temps là, même quand vous ne jouez pas, sur votre attitude, votre capacité à bien vous entraîner, à encourager ses coéquipiers avant les matchs et pendant, à montrer qu'on a un état d'esprit collectif, qu'on n'est pas un gamin qui fait la gueule. Si on veut aller le plus loin possible, c'est seulement si tout le monde pense à l'équipe".

Garcia veut faire comme contre Ajaccio

"Les moments peuvent être différents, peuvent vous avantager ou pas dans un parcours de Coupe de France. On veut aller le plus loin possible contre, a priori, des équipes moins fortes que la nôtre. Le grand danger c'est qu'on se dise que l'OL va gagner facilement. Il faut faire comme contre Ajaccio. Même approche, même qualification".

Garcia: "Les joueurs récupèrent bien"

"Pollersbeck jouera dans les buts. On croise les doigts! Cette fois-ci, ça ira je pense. Encore une fois, ce qui est important, c'est de passer. Bien sûr que je vais tenir compte des deux matchs qui viennent de passer. Sur la dynamique, sur la victoire de mercredi contre Rennes, les joueurs sont bien, ils récupèrent bien plus vite. Et on n'est pas dans une série cinq ou six matchs à la suite".

Garcia heureux de jouer la Coupe de France

"C'est formidable de jouer la Coupe de France. J'espère qu'elle ira au bout avec les amateurs. On joue une bonne équipe de Sochaux. Il faudra la respecter, être à notre meilleur niveau. Ils ont des joueurs intéressants, notamment Soumaré, un mix de joueurs techniques et athlétiques".

Garcia est arrivé

Rudi Garcia commence par un point sur l'infirmerie et les suspensions: "On récupère Lucas Paqueta. Il faut qu'on lève deux interrogations, ça concerne De Sciglio, Kadewere et Depay. On va voir aujourd'hui s'ils sont revenus à 100%".

La suite de la conférence de presse dans quelques instants

C'est fini pour Rayan Cherki. Rudi Garcia va prendre sa place dans quelques minutes.

Cherki sur son temps de jeu

"Je me dis que quand le coach va me donner réellement ma chance, c'est là où ce sera à moi de lui montrer que je peux apporter quelque chose en plus sur cette fin de saison", déclare Rayan Cherki dans un premier temps. Avant de préciser, à propos de Rudi Garcia: "Bien sûr, il me fait confiance. Je vais gratter ce qu'il y a à gratter, mais quand j'aurai un peu plus de temps de jeu, là je pourrai dire qu'il me fait totalement confiance".

Cherki: "Je m'inspire des plus grands"

"J'aime beaucoup le football. J'ai baigné dans ça depuis très jeune. C'est ce qui a fait la différence. Parler, manger, dormir football, c'est ça qui fait j'ai ce petit truc en plus. Je m'inspire des plus grands, que ce soit dans le foot ou non. Les grands ont leur petit truc, mais j'aimerais faire mieux qu'eux".

Cherki sur son insouciance et son rapport à la pression

"J'aime bien la pression. C'est quelque chose qui me pousse à aller plus loin, plus vite, plus fort. C'est ça qui plaît, quand on me regarde jouer. On parle souvent football à la maison. C'est ça qui m'a aidé à être comme je suis aujourd'hui. Après, le football d'avant n'est pas celui de maintenant".

Cherki s'occupe peu des commentaires sur Internet

Interrogé sur les réseaux sociaux, Rayan Cherki répond: "Je me prends pas la tête avec ça. Les réseaux, j'y vais très peu dessus. Je vis ça bien. Je sais où je suis, où je veux aller".

Cherki: "Quand je joue moins, j'essaie de me poser les bonnes questions"

"Me dire que je peux jouer, alors que parfois peut-être que je me trompe. L'impatience, c'est ça qui est dur à gérer dans le football. Quand j'étais plus jeune, je voulais jouer tous les matchs, même en étant fatigué. J'ai appris à le gérer durant ma formation. Ça fait partie de mes forces. Tous les points forts, il faut continuer de les travailler. Même quand je joue un peu moins, j'essaie de me poser les bonnes questions. C'est ça qui fait la différence".

Cherki: "J'aime travailler depuis tout petit"

"J'ai un peu de talent, mais si je veux devenir un grand, il faut que je bosse plus que tout le monde. C'est quelque chose de très important. Le talent c'est une chose, mais le travail est plus important. C'est ancré en moi. J'aime travailler depuis tout petit. C'est encore une saison d'apprentissage, mais je me sens de mieux en mieux sur un côté. C'est ça qui fait que je vais gratter encore plus de temps de jeu. Quand on est joueur, on a envie de jouer tous les matchs. Mais le football, ce n'est pas comme ça. Il faut gratter ce qu'il y a à gratter".

Cherki parle de son apprentissage

"Franchement, ça se passe plutôt bien. Parce que je me mets différents paliers, que j'essaie d'atteindre rapidement. Je prends beaucoup de patience. J'essaie d'apprendre au quotidien. Je crois que ça se passe plutôt bien. Je suis beaucoup axé sur le placement tactique, surtout défensif. J'ai beaucoup appris là-dessus".

Cherki est arrivé en conférence de presse

C'est parti.

OL-Sochaux en Coupe de France

L'OL reçoit Sochaux (7e de Ligue 2) ce samedi en 16es de finale de la Coupe de France (18h45).

OL: Cherki et Garcia en conférence de presse

Rayan Cherki, le jeune milieu offensif de l'OL, et Rudi Garcia, son entraîneur, sont en conférence de presse ce vendredi (16h30). Suivez-là en direct avec RMC Sport.

JA