RMC Sport

Propos racistes dénoncés par Renato Sanches: deux associations vont saisir la justice

Benjamin André et Renato Sanches avant Gazélec-Lille

Benjamin André et Renato Sanches avant Gazélec-Lille - ICON SPORT

SOS Racisme et Sportitude France ont annoncé ce lundi soir leur intention de saisir la justice après les propos racistes dénoncés par Renato Sanches lors de Gazélec-Lille dimanche à Ajaccio en Coupe de France.

Le message de Renato Sanches sur les réseaux sociaux n’est pas passé inaperçu. Après la victoire de Lille face au Gazélec, ce dimanche à Ajaccio en 16es de finale de la Coupe de France (3-1), le milieu de terrain portugais a dénoncé des propos racistes à son encontre. "Pour tous les commentaires racistes, nous continuons de rire", a écrit le joueur du LOSC sur Instagram en anglais, en concluant en français par cette formule: "#Renato va ramasser du coton".

Deux associations qui luttent contre le racisme, SOS Racisme et Sportitude France, ont annoncé ce lundi soir leur intention de saisir la justice. "SOS Racisme et Sportitude France dénoncent et condamnent de tels propos, qui auraient été tenus par une minorité de supporters, est-il écrit dans un communiqué. Ils n’ont leur place ni dans le football ni dans la société. Il est important pour nous de rappeler l’importance de s’insurger face à des comportements racistes qui ne doivent être voués qu’à disparaitre au sein du football et de la société française. SOS Racisme et Sportitude France vont saisir la justice par le biais de leur conseil Me Guillaume Traynard afin que les auteurs de ses insultes soient retrouvés et traduits devant la justice."

Le LOSC "dénonce sans réserve les injures racistes inacceptables"

Plus tôt dans la journée, le club nordiste avait apporté son soutien à ses joueurs dans un communiqué. "Si le LOSC peut déjà s’étonner que plusieurs dizaines de « spectateurs » aient pu se réunir à quelques mètres seulement du terrain durant la rencontre au mépris des règles sanitaires et sécuritaires en vigueur, il dénonce sans réserve les injures racistes inacceptables proférées à l’encontre de ses joueurs par plusieurs de ces individus. Le club regrette par ailleurs que ces comportements, pourtant visibles et audibles des acteurs du match, n’aient donné lieu à aucune intervention de la part des organisateurs."

"Le LOSC apporte d’une part son total soutien aux joueurs victimes de ces propos et rappelle son engagement sans concession contre le racisme et plus globalement toute forme de discrimination. Afin d’aider à lutter contre de tels agissements, ce qui est du devoir de tous, toujours, le LOSC mettra à la disposition de la Fédération Française de Football et du GFC Ajaccio tous contenus utiles en sa possession pour prendre les mesures qu’ils jugeront nécessaires."

Le Gazélec condamne "avec la plus grande fermeté"

Le club corse, qui évolue en National 2 (4e division), a aussi adopté une position ferme. "Le Gazélec Ajaccio vient de prendre connaissance, avec la plus grande stupeur, du communiqué du LOSC et condamne avec la plus grande fermeté tout propos raciste qui aurait été tenu en marge de la rencontre de Coupe de France. Le Gazélec Ajaccio a toujours lutté contre toute forme de discrimination et de racisme et continuera à mener ce combat."

"Si ces agissements proviennent manifestement d’individus se situant en dehors de l’enceinte du stade Ange-Casanova, le Gazélec Ajaccio tient à faire part de sa solidarité avec le LOSC, de son soutien aux joueurs victimes de ces propos et de sa consternation face à des attitudes d’individus isolés qui n’ont pas leur place dans le monde du football et encore moins aux côtés du GFCA."

LP