RMC Sport

ASSE-Rennes : Brandao, « Monsieur Coupe de la Ligue »

Brandao, monsieur Coupe de la Ligue

Brandao, monsieur Coupe de la Ligue - -

Invaincu en 13 matches de Coupe de la Ligue, Brandao a inscrit le but décisif, ce samedi en finale face à Rennes (1-0), qui offre aux Verts leur première ligne au palmarès depuis 32 ans. Comme il avait marqué celui qui avait permis à l’OM de soulever le même trophée l’an passé. Un vrai spécialiste.

La statistique tend à l’irréel. A la mission quasi impossible. En 13 matches, le premier datant de février 2010 avec l’OM à… Geoffroy-Guichard, Brandao n’a jamais été battu en Coupe de la Ligue. L’attaquant brésilien n’a pas vu une seule fois son équipe être sortie de la compétition. « Monsieur Coupe de la Ligue », quoi. Vainqueur du trophée en 2010 et 2012 avec l’OM (un prêt au Brésil l’en a privé en 2011 alors qu’il avait participé aux huitième, au quart et à la demi-finale, marquant même lors de cette dernière), buteur décisif en finale face à Lyon l’an passé, Brandao a remis ça en 2013 en inscrivant l’unique but de la finale face à Rennes (1-0), ce samedi au Stade de France, pour offrir à l'ASSE et au peuple vert leur premier titre depuis... 32 ans.

De quoi consolider sa légende dans la compétition, où le Brésilien présente un bilan global de neuf buts, dont deux dans des finales et quatre dans des demies. Pas toujours très heureux dans ses gestes techniques, souvent raillé pour son style de jeu et sa réussite en dents de scie, Brandao continue de faire taire les critiques par ses performances et confirme une belle saison 2012-2013 - 10 buts en Ligue 1 - sur laquelle traîne seulement l’ombre de son mauvais geste sur le Parisien Thiago Silva.

Larqué : « Je suis président du fan-club »

Et son activité comme ses efforts défensifs de fin de match, au moment où Rennes s’est mis à pousser, montrent que le garçon est bien plus qu’un simple porte-bonheur. « Je suis président du fan-club, donc je ne peux dire que du bien de Brandao, juge l’ancien Stéphanois Jean-Michel Larqué, membre de la Dream Team RMC Sport. Il a réalisé un bon match dans cette finale. Il a été utile dans le point d’ancrage qu’il a représenté et a montré du courage dans ses replis défensifs en fin de rencontre. Et son but est décisif. » Comme si l’attaquant brésilien, vainqueur de la Coupe… d’Ukraine en 2008, avait voulu récompenser son entraîneur, Christophe Galtier, pour la petite phrase lâchée à son sujet au début de la semaine : « Au cours de sa carrière, il a souvent été présent dans les matches de Coupe… »

Désigné « homme du match » par les journalistes, Brandao a quitté la pelouse du Stade de France avec le ballon de la rencontre sous le bras. Les pensées tournées vers le collectif, comme d’habitude. « Cette victoire est pour toute l’équipe et pour tous nos supporters, lance le buteur au micro de France 2. C’est très important pour Saint-Etienne. Quand je suis arrivé, j’ai dit que je voulais gagner un titre. C’est fait et je suis très content. »

Membre de la Dream Team RMC Sport, Ali Benarbia rend hommage à la performance du Brésilien contre Rennes : « Brandao, c’est le monsieur Coupe de la Ligue et le monsieur plus de Saint-Etienne. Dès qu’il joue, ça fait victoire. Là, il fait gagner son équipe. » Lundi dernier, l’intéressé avait été interrogé sur son secret pour briller dans les coupes nationales. « C’est le collectif, avait expliqué le Brésilien. C’est la joie de jouer ensemble qui fait la différence. C’est très flatteur de me dire que je suis un joueur fétiche mais c’est l’équipe qui prime. » En Coupe de la Ligue, on miserait tout de même plutôt sur celle qui compte Brandao dans ses rangs.

A lire aussi :

>> Saint-Etienne, 32 ans après !

>> Larqué : "Emu et fier"

>> Larqué : "Une page supplémentaire dans le livre de l'ASSE"

Alexandre Herbinet