RMC Sport

Bastia-Lille : un arbitre touché à Furiani

Fredji Harchay touché par un projectile

Fredji Harchay touché par un projectile - -

Alors que le Sporting Club de Bastia était mené 1 à 0 sur sa pelouse face au LOSC, un jet de projectile a contraint l'arbitre à interrompre la rencontre. Suspendue pendant 20 minutes, la partie a bien repris.

Ce quart de finale de Coupe de la Ligue s’annonçait bouillant sur le papier. La fin de la première période, fortement perturbée à Bastia, l’a confirmé. Tony Chapron, l'arbitre de la partie, a été contraint d’interrompre la rencontre à la 31e minute à la suite d’un jet de projectile sur un de ses assistants. Suspendue pendant une quinzaine de minutes, la rencontre a repris après que Frédéric Hantz, l’entraineur, et Pierre-Marie Geronimi, le président, soient allés s’expliquer avec les supporters corses. « Ce n’est qu’un avertissement, a confié le président du SCB au micro de France 4. Au prochain débordement, la rencontre sera définitivement interrompue. »

L’arbitre n’est pas blessé

Légèrement touché à la tête, l’arbitre de touche a été visé par des supporters très proches des grillages de Furiani. Il n’a pas été blessé et la partie a pu reprendre. « Dans ce genre de situation, on gère comme on peut », soufflait Rudi Garcia alors que ces joueurs regagnaient le terrain. Ces débordements sont loin d’être une surprise, sept mois après le refus des lillois d’envoyer leur équipe réserve défier le CA Bastia, en CFA. Le LOSC ne s’estimait pas assez en sécurité pour effectuer les déplacements. Le match avait été perdu 3 à 0 sur tapis vert par le club nordiste, une décision qui avait choqué l’ensemble du football corse. Si c’est le corps arbitral qui a été pour cible, les tribunes de Furiani, assez clairsemées, restent très remontées malgré la très bonne tenue des 22 acteurs sur la pelouse corse. Et malgré l’appréhension des Lillois avant le coup, ils se montrés intraitables. Les hommes de Rudi Garcia s’imposent 3 à 0 (Bruno 32e, Rodelin 62e et Sidibé 84e). Présent pour la première fois depuis 10 ans en quart de finale de la Coupe de la Ligue, Bastia s’en souviendra