RMC Sport

Bordeaux-PSG : Perdu d’avance pour les Girondins ?

Zlatan Ibrahimovic à la lutte avec Landry Nguemo

Zlatan Ibrahimovic à la lutte avec Landry Nguemo - -

Avant d’affronter le Paris Sain-Germain ce mardi (21 h) en quart de finale de la Coupe de la Ligue, les Bordelais se sont montrés particulièrement défaitistes en conférence d’avant-match.

« On ne sait même plus comment jouer contre eux ». La phrase lancée par Nicolas Maurice-Belay semble résumer l’état d’esprit qui anime les Girondins avant de recevoir l’ogre parisien ce mardi (21h). La défaite concédée à domicile face à Toulouse (0-1) ce week-end n’a pas vraiment donné de motifs d’espoir aux joueurs de Francis Gillot.

« On y va surtout avec la crainte après le match qu’on a fait contre Toulouse, avoue Maurice-Belay. On aurait bien joué et gagné, on aurait été plus confiants. Mais là il y a davantage de peur car on vient de mal jouer contre Toulouse, une très bonne équipe certes, mais qui n’est pas le PSG. » Car pour ce qui n’est qu’un quart de finale de Coupe de la Ligue, Bordeaux s’attend à jouer un très grand d’Europe. Pour Grégory Sertic, le PSG fait même « penser au Barça dans leur façon de jouer ».

Bordeaux, victime favorite du PSG

Après le Trophée des champions le 3 août à Libreville (Gabon) et une défaite sur le fil (2-1 alors que Saivet avait ouvert le score), les Bordelais se sont plus largement inclinés lors du match aller en championnat à Chaban-Delmas le 13 septembre (0-2, 5ème journée de L1). Les Girondins s’apprêtent donc à jouer le PSG une troisième puis une quatrième fois (le 1er février en championnat) depuis le début de la saison sans pour autant parvenir à trouver la formule.

« Au match aller, on avait décidé d’aller les chercher assez haut, on a perdu 2-0, déclare un Francis Gillot fataliste. Il n’y a pas tellement de solutions miracles. » « On s’est senti impuissants au match aller », surenchérie Nicolas Maurice-Belay avant que son coéquipier Henri Saivet ne donne le coup de grâce : « A un moment donné on s’est dit : on peut jouer jusqu’à demain, on ne marquera pas. » Les Girondins comptent peut-être sur une séance de tirs au but pour se sortir d’une mission qui leur semble quasi impossible. Etonnant pour une équipe qui occupe actuellement la huitième place de Ligue 1 et qui était cinquième à la trêve.

A lire aussi :

>>> PSG - Avec Camara et Ménez à Bordeaux

>>> Bordeaux – Orban de retour contre le PSG

>>> Triaud : « J’espère ne pas avoir de motifs pour me fâcher »

La rédaction