RMC Sport

Brandao voulait revoir sa Commanderie…

-

- - -

Alors que l’OM se déplace à Caen, ce mardi en quart de finale de la Coupe de la Ligue (20h45), Didier Deschamps va pouvoir compter très vite sur le retour du Brésilien Brandao en attaque. Un come-back réalisé dans l’urgence qui a totalement éclipsé le défi du soir du tenant du titre.

« Vous savez qu’on a un quart de finale de Coupe de la Ligue demain contre Caen ? » Une fois n’est pas coutume, c’est Didier Deschamps qui a posé une question aux journalistes lundi après-midi à la Commanderie. Pas vraiment concernés par le déplacement en Normandie, les reporters étaient davantage intéressés par l’arrivée, ou plutôt le retour, imminent de Brandao à Marseille. A 31 ans, l’attaquant brésilien revient pour garnir un groupe amputé de quatre joueurs partis disputer la Coupe d’Afrique des Nations. Parmi eux, les frères Ayew. Avec la blessure d’André-Pierre Gignac, Didier Deschamps se trouvait démuni en attaque avec le seul Loïc Rémy. L’option Brandao s’est donc rapidement imposée : « C’était crucial et même vital sur un plan sportif d’avoir un élément compte tenu des départs de quatre joueurs pour la CAN (les frères Ayew, Kaboré et Diawara, ndlr). Brandao est la seule solution qui était réalisable sur le plan économique, et qui avait un intérêt sportif. Voilà pourquoi il va nous rejoindre. Il connait le groupe, le club, la Ligue 1 et ses partenaires l’apprécient. Moi, je connais ses qualités, ce qu’il a fait. Ce sont des points positifs à mettre dans la balance. »
Reparti au Brésil en mars 2011 après avoir été mis en examen dans une affaire de viol, Brandao devrait arriver à Marseille dans les prochains jours. Didier Deschamps espère pouvoir l’intégrer à son groupe dimanche pour la réception de Lille au Stade-Vélodrome. Tout dépendra de la condition physique de celui qui était prêté au Gremio Porto Alegre.

Brandao : « La justice ? Je suis serein »

Si l’OM n’exclut pas une autre arrivée lors du mercato hivernal, reste à savoir si le Brésilien va effectuer une pige avec son ancien club ou s’il restera jusqu’à la fin de la saison. La question irrite Deschamps : « Il est là. Après, on verra. Ne me demandez pas ce qui se passera dans deux ou quatre mois. Je suis là pour gérer le court terme. » Quid aussi de ses ennuis avec la justice ? « Tout est OK, a confié Brandao à RMC Sport lundi après-midi. Je suis tout à fait serein. Je vais jouer au football et ne penser qu’à cela. Tout va bien, j’en ai parlé avec mes amis, ma famille et ma copine. » La question a aussi été posée à Didier Deschamps : « Je n’ai pas à me substituer à la justice, assure ‘DD’. Il est libre de jouer où bon lui semble. »

Celui qui est arrivé à l’OM à l’hiver 2009 en provenance du club ukrainien du Shakhtar Donetsk revient au Centre d’entraînement Robert Louis-Dreyfus avec un grand appétit : « Je suis très content de revenir à Marseille et en Ligue 1. Je vais faire le maximum pour marquer des buts et aider l’équipe. Même quand j’étais au Brésil, ce retour était dans un coin de ma tête. Les supporters connaissent mon jeu. Quand je suis arrivé en 2009, j’ai aidé l’équipe à gagner le titre de champion de France que l’OM attendait depuis une vingtaine d’années (18 ans, ndlr). J’espère encore porter bonheur au club. » Même si pour le titre…