RMC Sport

Niang est magique, Lille impressionne, bye bye Paris

Paris, qui a chuté à Guingamp, est la seule grosse surprise de ces 8es de finale.

Paris, qui a chuté à Guingamp, est la seule grosse surprise de ces 8es de finale. - -

Le Paris Saint-Germain s’est incliné à Guingamp (0-1) sur un but contre son camp. C’est la seule grosse surprise de ces 8es de finale de la Coupe de la Ligue, qui a vu les vedettes tenir leur rang.

Saint-Etienne – Marseille 2-3 L’affiche de ces 8es de finale de la Coupe de la Ligue a accouché d’un beau suspens. Dans un Chaudron tout acquis à la cause du Onze de Christophe Galtier, l’AS Saint-Etienne ouvrait la marque avec Sako (18e). Du tac au tac, l’OM répondait par Brandao (29e). Le Brésilien Bergessio redonnait l’avantage aux Verts (31e), avant qu’un Brandao (59e) opportuniste sur une sortie cafouilleuse de Coulibaly, ne redonne espoir aux visiteurs. Niang, qui n’avait plus rejoué depuis le 8 décembre, faisait son entrée à la place de Ben Arfa, quelconque ce soir. Cheyrou cédait sa place à Valbuena. Alors que les deux formations se dirigeaient vers la prolongation, Deschamps jouait la sécurité en sortant Lucho pour aligner le jeune défenseur Mbow. Il restait soixante secondes dans le temps additionnel, quand ce brigand de Niang décidait d’inscrire le but libérateur pour les Olympiens, et terrible pour des Stéphanois en net progrès.

Lyon – Metz 3-0 L’Olympique Lyonnais vient d’enchainer deux victoires d’affilée, ce qui ne lui était plus arrivé depuis le 3 octobre (une victoire 2-0 à Lens après un succès 4-0 à Debrecen en Ligue des champions, ndlr). Vainqueurs à Strasbourg (1-3) en 32e de finale de la Coupe de France, les hommes de Claude Puel, qui jouaient sous les yeux de leur nouvelle recrue croate Dejan Lovren, ont parfaitement entamé leur match face à Metz, avec un but à la demi-heure de jeu de Toulalan (30e), son premier sous le maillot lyonnais. Malgré leur domination, les Lyonnais butaient pourtant sur Christophe Marichez, qui finira par être expulsé (68e). En supériorité numérique les Gones poussaient sans succès. Jusqu’au doublé de Lisandro (88e, 90e) qui délivrait le public de Gerland. L’OL vient d’inscrire six buts en deux matches (pour un seul encaissé), mais c’était contre des oppositions de L2. Les choses sérieuses vont reprendre ce week-end avec un déplacement en championnat à Nancy, un adversaire qui ne réussit pas forcément à l’OL.

Toulouse – Nancy 3-0 Même score qu’à Gerland pour l’équipe d’Alain Casanova. Les Violets, vainqueurs a minima (0-1) en Coupe de France sur le terrain des Herbiers (CFA), ont déroulé face aux Lorrains de Correa (3-0). Un but contre son camp de Macaluso (32e) engageait mal les affaires pour l’AS Nancy-Lorraine, avant que Machado (45e sp) et Dupuis (46e) ne scellent le score en faveur des Violets. Le TFC arrête une mauvaise série de revers au Stadium, puisqu’il fallait remonter au 10 décembre et un 2-0 sur Sochaux pour trouver trace d’une victoire )à domicile.

Lille – Rennes 3-1 On n’arrête plus les Dogues : Lille a maté Rennes 3-1 après prolongation. Dans un duel de gros du championnat, le LOSC et les Bretons ne sont pas parvenus à se départager aux termes du temps réglementaire. Rami (40e) ouvrait le score pour Lille avant que Pagis (59e) n’égalise pour Rennes. La prolongation a souri aux hommes de Rudi Garcia. De Melo, malheureux cette saison en raison de pépins physiques, mettait les Nordistes sur le bon rail (96 e). Le jeune belge Hazard y allait de son but (106e), offrant une place en quart de finale à son club. Superbe performance de Lille qui disputait son premier match depuis la trêve. Rennes est décidément sur courant alternatif, après son succès sur Caen (2-0) en Coupe de France, mais qui restait sur une défaite en championnat à Sochaux (2-0), avant Noël.

Lens – Lorient 1-2 Le RC Lens s’est incliné face à Lorient (1-2). Sylvain Marchal et Kevin Gameiro avaient donné l’avantage aux Merlus avant qu’Eduardo (88e sp) ne réduise l’écart pour les Artésiens. Pour l’équipe de Jean-Guy Wallemme, qui restait n’avait encaissé que deux défaites lors de ses dix derniers matches de championnat, c’est un coup d’arrêt. Lorient, qui n’aime pas trop voyager (4 victoires, 1 nul en 10 sorties), a parfaitement démarré l’année 2010.

Guingamp – Paris 1-0 Guingamp élimine le PSG sur un but gag inscrit à la 78e minute. Avant cela, les hommes d’Antoine Kombouaré pensaient sans doute avoir pris l’ascendant sur les Bretons. Alors que le PSG dominait Guingamp, Gilmar se présentait seul devant Apoula Edel pour l’ouverture du score. Le gardien parisien détournait la tentative du Brésilien dans les pieds de Sakho qui, du droit, dévissait complètement sa frappe dans le but vide... Une très mauvaise surprise pour les hommes d’Antoine Kombouaré qui s’étaient défaits sans sourciller d’Aubervilliers en Coupe de France (5-0). Guingamp, vainqueur la saison dernière, a signé un nouvel exploit.

Le tirage au sort des quarts de finale (26 et 27 janvier) :

Lorient – Lyon
Le Mans ou Bordeaux – Sedan
Marseille – Lille
Guingamp – Toulouse

La rédaction - LC