RMC Sport

Paris tombe dans le piège dijonnais

Antoine Kombouaré

Antoine Kombouaré - -

Mené 2-0 après 20 minutes de jeu par le PSG, Dijon a réalisé l'impossible face au leader du championnat en l'emportant finalement 3-2 en huitième de finale de la Coupe de la Ligue. Le PSG est donc éliminé de la Coupe de la Ligue. Un premier couac pour le Paris version qatarie.

En cette soirée d’octobre, les leaders parisiens sont tombés. Sur le sol français, cela ne leur était plus arrivé depuis la 1ère journée de Ligue 1 face à Lorient (0-1). C’était en août dernier dans un Parc des Princes impatient de découvrir le nouveau visage du PSG dessiné par les propriétaires qataris. Quelques mois après cette déconvenue initiale, les hommes d’Antoine Kombouaré ont, de nouveau, goûté à l’amère saveur de la défaite. Trois jours après avoir assez facilement disposé de Dijon (2-0) lors de la 11e journée de L1, les Parisiens ont été logiquement défaits par des Bourguignons avides de revanche (3-2), ce mercredi après-midi.

Nenê et Gameiro ne changent rien

Pourtant, même si le coach Antoine Kombouaré avait procédé à une large revue d’effectif (Pastore, Kevin Gameiro, Sirigu et Nenê sur le banc), les coéquipiers de Jérémy Ménez, titulaire ce mercredi soir, avaient entamé ce huitième de finale de Coupe de la Ligue tambour battant. Après vingt minutes de jeu, ils menaient déjà 2 à 0 après des réalisations du jeune Jean-Christophe Bahebeck (16e) et de l’attaquant turc, Mevlut Erding (20e). Sauf que ce PSG version Coupe de la Ligue n’était pas assez solide pour conserver un tel score. Et en deux petites minutes, les Parisiens ont totalement craqué.

A la 30e minute, d’abord, l’ancien du centre de formation parisien, Younousse Sankharé, s’illustrait sur penalty après à une faute de Diego Lugano. Deux minutes plus tard, le défenseur uruguayen était à nouveau impliqué. Totalement absent au marquage et dépassé par le rythme de cette rencontre, l’expérimenté capitaine de la Celeste (31 ans) ne pouvait intervenir et laissait le jeune Florent Bérenguer inscrire le but égalisateur des Dijonnais pour sa première titularisation en pro (2-2). Le plus dur était fait pour la bande à Patrice Carteron. D’autant qu’un troisième but de Brice Jovial inscrit sur penalty donnait un avantage définitif à Dijon (3-2). Les entrées en jeu de Kevin Gameiro et Nenê après l’heure de jeu ne changeaient rien. Pour son entrée en lice en Coupe de la Ligue, le PSG est éliminé. Pour un club qui avait affiché son ambition de jouer sur tous les tableaux, cela fait plutôt désordre. Une réaction est attendue dès samedi face à Caen.