RMC Sport

PSG : la finale de la saison

Thiago Silva

Thiago Silva - -

Eliminé de la Ligue des champions, le PSG doit absolument l’emporter face à Lyon, ce samedi en finale de la Coupe de la Ligue (21h). Car une défaite résonnerait comme un nouveau camouflet pour Laurent Blanc et son équipe.

Si une équipe ressemble à son entraîneur, alors le PSG doit être tendu avant la finale de la Coupe de la Ligue, ce samedi face à Lyon (21h). Battus deux fois consécutivement pour la première fois de la saison, à Chelsea (2-0) et à Lyon (1-0), les Parisiens n’ont pas le droit de se manquer une troisième fois. Laurent Blanc, cible des critiques depuis l’élimination en quarts de finale de la Ligue des champions, le sait mieux que personne. « Dire qu’on a plus de pression qu’eux, si vous voulez, je l’accepte car dans votre esprit quand Paris joue, Paris doit gagner, lâche agacé l’entraîneur parisien. Encore plus une finale de Coupe de la Ligue. »

Quasiment assuré du titre de champion, Paris doit remporter une coupe nationale pour sauver sa saison. Oui, la sauver, car un seul titre ne répondrait pas aux attentes très élevées des propriétaires qataris. Même si Blanc tente de dédramatiser : « Tous les trophées sont importants au PSG. Quand vous jouez à Paris, vous êtes obligés de gagner tous les matchs. On a le droit à l’erreur pendant les matchs de préparation, et encore. Dans tous les grands clubs c’est comme ça. Les Lyonnais aussi ont l’idée de jouer contre un PSG un peu différent. J’espère qu’on va retrouver le vrai PSG, celui du début de saison. On va tout faire pour. »

T.Silva : « La pression du président, on la sent »

Dominé par cette même équipe lyonnaise dimanche en L1 (1-0), le PSG, orphelin de Zlatan Ibrahimovic, ne s’est pas mis dans les meilleures conditions. Et s’est rajouté, comme si cela ne suffisait pas, encore un peu plus de pression. Pas de quoi effrayer Thiago Silva. « La pression, on l’a à tous les matchs, surtout dans les moments difficiles qu’on traverse, souffle le capitaine du PSG. La pression du président (Nasser Al-Khelaïfi, ndlr) est là, on la sent, mais c’est la preuve qu’ils nous font confiance pour qu’on change la situation. Il faudra rentrer avec une grande détermination, beaucoup de volonté, cette volonté qui a un peu manqué après la défaite contre Chelsea. On se doit de tout donner pour gagner cette finale. »

En cas de défaite et donc de saison à un seul titre, comme l’an passé avec Carlo Ancelotti, l’avenir de Laurent Blanc serait plus que jamais incertain. L’ancien sélectionneur des Bleus a indiqué ce vendredi qu’il était toujours en réflexion concernant sa prolongation. Et lorsqu’il lui a été demandé quelles conséquences auraient un revers, il s’est un peu emporté : « C’est fou d’anticiper sur un résultat ! Il y a deux résultats possibles, pourquoi je débattrais sur une défaite ? Samedi soir, je répondrai. » De l’issue de cette finale dépendra donc le bilan de la saison du PSG. Et sans doute l’avenir de son entraîneur.

A lire aussi :

>> EN IMAGES : quand le PSG tombe en panne

>> Umtiti : « Le PSG devrait gagner 2-0 ou 3-0 »

>> Riolo : « Blanc est le futur d’aujourd’hui… »

AA avec LB