RMC Sport

Riolo : « Cette fois l’OL n’a pas gâché… »

-

- - -

Retour sur la victoire de Lyon face à Marseille (2-1) ce mercredi en quart de finale de la Coupe de la Ligue…

Il n’y a donc plus de petites soirées. Plus le temps de s’ennuyer. Enfin si, on s’ennuie souvent devant la L1, mais le championnat, c’est sérieux. On se doit d’être attentif, même quand c’est nul. Les soirées Coupe de la Ligue, c’était pour souffler. Voir des remplaçants, s’amuser de la couverture télé de France TV, les entendre nous survendre des affiches en bois parce que trop heureux de montrer que, eux aussi, ils avaient du foot en catalogue.

Mais c’est fini tout ça. Vous vous mettez tranquillement devant un Nantes-Nice que bien sûr vous allez suivre en faisant autre chose. La moitié d’un œil suffira. Et quoi ? Super match. Un Nantes-Nice de feu, 4-3, une fin de match de dingue.

Et puis l’affiche du soir, OL-OM. Garde et Anigo alignent du « team type ». A l’OM, Payet revient et Imbula « O Fenomeno » est titulaire. Ça ressemble vite au récent match de championnat. L’OL est au-dessus et fait le jeu. Gourcuff et Grenier (celui-ci jouant en-dessous du premier) sont bons. Cette association est réjouissante. Globalement, l’OL est plus beau. Je veux dire d’un point de vue technique. Le mouvement est là. L’OM n’oppose qu’un bloc rarement dangereux. Au milieu, Romao et Lemina cavalent. O Fenomeno assiste lui au spectacle depuis la pelouse. Position privilégiée. Ce milieu est vraiment trop faible.

Le score, 1-0 à la pause, est logique. Personne ne s’emballera à l’OL. En L1, en menant 2-0, l’OL a vu l’OM revenir sans occasion. L’entame de la seconde période ne ressemble pas au dernier match. L’OL avait reculé de façon inexplicable, révélant une fébrilité assez incroyable. L’autre grande différence, c’est le moment du 2e but. A un peu moins de 20 minutes de la fin, il est bien plus difficile à « digérer » pour l’OM.

Les changements n’apportent rien à l’OM. Payet, l’homme qui a coûté 10 millions et qui occupe un poste important dans la masse salariale, n’a, une fois de plus, rien fait. Valbuena et Gignac ne changent rien. L’OL est complet et rend une belle copie.

Le 11 de Garde est cohérent et son quatuor Grenier, Gourcuff, Lacazette, Gomis est bien supérieur à ce que peut proposer cet OM. Soulignons aussi le bon match de Bedimo.

A l’OM, ça allait mieux, ça filait droit comme disait Cheyrou. Reste maintenant à retrouver le droit chemin. L’OL continue, en revanche, de nous envoyer le message qui dit qu’il faudra compter avec lui dans cette seconde partie de saison…

A lire aussi :

>> Lyon épice sa fin de saison

>> Nantes et Troyes sont renversants

>> Paris reste en lice sur tous les fronts

Daniel Riolo