RMC Sport

Coupe des confédérations : l’Espagne et l’Uruguay en trombe

Jordi Alba

Jordi Alba - -

Dans les derniers matchs du groupe B de la Coupe des confédérations ce dimanche, l’Espagne s’est imposée face au Nigéria (3-0) et affrontera l’Italie jeudi en demi-finales. Dans le même temps, l’Uruguay a écrasé Tahiti (8-0) et retrouvera le Brésil mercredi.

Les enseignements sont simples. En disposant du Nigéria ce dimanche (3-0) grâce à un doublé du supersonique Jordi Alba (3e et 88e) et une réalisation de Fernando Torres (62e), pendant que l’Uruguay étrillait Tahiti (8-0) avec un quadruplé d’Abel Hernandez et un doublé de Luis Suarez, l’Espagne s’est offert une demi-finale de prestige face à l’Italie jeudi. Ce sera la revanche de la finale de l’Euro 2012, remportée 4-0 par la Roja. La Celeste, elle, sera opposée mercredi au Brésil pour un classique du continent. L’Espagne a quand même été bousculée par les Super Eagles, notamment en première période

Quant aux Uruguayens, qui restaient sur une défaite face à l’Espagne (1-2), ils n’ont pas regretté d’avoir fait tourner leur effectif face aux Tahitiens, encore trop faibles pour disputer des compétitions internationales. Ils n’ont marqué qu’un seul but pour 24 encaissés ! A présent, une autre compétition démarre. Et les quatre meilleures équipes du tournoi se retrouvent pour un dernier carré magique. Avec un seul but encaissé en trois matchs, les coéquipiers de Xavi réalisent une Coupe des Confédérations presque parfaite.

Une finale Brésil-Espagne ?

Le jeu pratiqué par les champions du monde et double champions d’Europe est alléchant avec un trio Xavi-Iniesta-Busquets au sommet de son art. En face, la Squadra Azzurra semble fatiguée. Même si Andrea Pirlo devrait faire son retour après sa blessure à une cheville, tout comme Daniele De Rossi qui était suspendu face au Brésil samedi (4-2), l’Italie aura certainement beaucoup de mal face à une Espagne extraordinaire depuis le début de cette compétition. La deuxième demi-finale sera 100% sud-américaine. Un Brésil-Uruguay qui sent déjà la poudre. Et la Seleçao voudra confirmer son sans-faute dans le tournoi avec ses trois succès en autant de rencontres. Une finale Brésil-Espagne serait sans doute un rêve pour tous les amoureux de football…

A lire aussi :

<< Euro 2016 - Une réplique du trophée au Champ de Mars

<< PSG : Blanc dans les starting-blocks

<< Pires : « Blanc a pris conscience de ses erreurs »

Xavier Martel