RMC Sport

Coupe du monde 2019: la Norvège, premier vrai test pour les Bleues

Privée d’Ada Hegerberg, la meilleure joueuse du monde, la Norvège se présente tout de même avec de gros atouts face à la France, ce mercredi (21h) en Coupe du monde. Les Bleues devront notamment se méfier de Caroline Graham Hansen.

Des munitions même sans Hegerberg

L’absence d’Ada Hegerberg, qui boude la sélection sur fond de conflit avec ses dirigeants, pèse plus dans les conférences de presse que sur le jeu des Norvégiennes, désormais habituées à se passer de leur star. Sans la meilleure joueuse du monde, les filles du Suédois Martin Sjögren ont parfaitement lancé leur compétition en s’imposant face au Nigeria (3-0), grâce à notamment à un but de Guro Reiten. L’attaquante est la grande gagnante de l’absence de la Lyonnaise.

Elle profite aussi des offrandes de Caroline Graham Hansen, star de l’équipe avec ses 25 passes décisives cette saison (Wolfsburg) qui ont convaincu le FC Barcelone de la recruter. Les Lyonnaises la connaissent bien puisqu'elles l'ont croisée en quarts de finale de la Ligue des champions il y a quelques mois. Et cela avaient bien tourné pour elles (6-3 sur l'ensemble des deux matchs) avec trois buts d'Eugénie Le Sommer et deux de Wendie Renard.

Une solide expérience…

Cela commence à remonter mais la Norvège compte déjà un titre mondial à son palmarès. C’était en 1995 lors de la deuxième édition de la Coupe du monde féminine, avec une victoire en finale face à l’Allemagne. Quatre ans plus tôt, elles avaient déjà atteint la finale mais s’étaient inclinées face aux Etats-Unis (2-1). Les temps ont changé depuis.

… mais une histoire moderne plus contrastée

Longtemps dans le haut de la hiérarchie mondiale, les Norvégiennes ont chuté ces dernières années et pointent actuellement au 12e rang, soit deux de plus que la Corée du Sud, balayée par les Bleues en match d’ouverture (4-0). Eliminées en phase de poule en 2007, elles s’étaient arrêtées en 8e de finale quatre ans plus tard. 

Les Bleues sont invaincues depuis 16 ans

Les confrontations entre les deux équipes illustrent l’inversion des tendances. Incapables de s’imposer et parfois même humiliées (un 6-0 en 1998) lors de leurs onze premiers matches, les Bleues n’ont plus perdu face à la Norvège depuis 2003. En seize ans, les Françaises se sont imposées cinq fois pour quatre matchs nuls, dont le dernier en 2017 en amical. Sarah Bouhaddi, Wendie Renard, Amandine Henry, Griedge Mbock, Kadidiatou Diani, Gaëtane Thiney, Grace Geyoro et Eugénie Le Sommer étaient déjà de la partie. Ada Hegerberg aussi. 

Diacre a trois plans

Sur le terrain, les Françaises vont trouver un bloc plus bas et une défense expérimentée sur leur route. Le sélectionneur de la Norvège a annoncé avoir un plan face à ces Bleues qui ont impressionné mais Corinne Diacre lui a rétorqué qu’elle en avait trois. Impressionnantes en première période face à la Corée du Sud, les Bleues devront tenir le rythme toute la durée du match, ce qui fut moins le cas en deuxième période face aux Sud-Coréennes. Elles devront se méfier de la vivacité de Caroline Graham Hansen et des combinaisons sur coups de pied arrêtés, point fort des Bleues. Elles pourront aussi profiter des espaces dans le dos de la défense.

NC