RMC Sport

Coupe du monde: les États-Unis fâchent l'Angleterre en visitant déjà l'hôtel pour la finale

À deux jours de sa demi-finale du Mondial féminin contre l'Angleterre, le staff des États-Unis a visité l'hôtel qu'il occupera en cas de qualification pour la finale à Lyon. Sauf que la sélection anglaise s'y trouvait justement pour préparer le match prévu mardi.

Une façon de s'assurer que tout est en place ou un nouveau signe de leur grande confiance? Le staff de l'équipe féminine des États-Unis s'est rendu dimanche au sein de l'hôtel lyonnais prévu en cas de qualification pour la finale de la Coupe du monde (7 juillet).

Or, la sélection d'Angleterre s'y trouvait dans le cadre de la préparation de leur demi-finale prévue mardi contre les tombeuses des Françaises.

"Cela n'a rien à voir avec de l'arrogance"

La situation a surpris le sélectionneur anglais Phil Neville. "Je me suis juste demandé ce qu'ils faisaient là. Ce n'est pas vraiment le protocole habituel. Je ne voudrais pas que mon équipe fasse cela. Je ne le ferais pas et je ne l'autoriserais pas. C'est leur problème", a-t-il lâché en conférence de presse.

Auparavant, la sélectionneure américaine Jill Ellis a minimisé l'incident et invoqué des raisons pratiques: "Je crois que tout le monde fait ça. C'est important pour mon équipe et mon administratrice. Cela n'a rien à voir avec de l'arrogance, c'est simplement de la préparation et de l'anticipation pour le staff. C'est tout à fait habituel".

JA avec AFP