RMC Sport

Delie et les Bleues au rendez-vous

-

- - -

L’équipe de France féminine a bien entamé la Coupe du monde ce dimanche en s’imposant à Sinsheim (Allemagne) face au Nigeria (1-0). Marie-Laure Delie, l’attaquante montpelliéraine, a inscrit son 22e but en 21 sélections.

Bienvenue dans le grand monde. Un stade qui sent encore le neuf, dans le sud-ouest de l’Allemagne. Et 25 000 spectateurs présents pour ce match d’ouverture de la Coupe du monde, dans des tribunes que remplissent depuis deux ans les supporters d’Hoffenheim. Pour le quatrième match de leur histoire dans la compétition, le premier depuis huit ans et l’édition américaine, les Bleues auraient pu être tétanisées ce dimanche à Sinsheim. Par l’ambiance et par la pression inhérente à un Mondial. Elles ont évité le piège en s’imposant (1-0) face au Nigeria.

Mais contre un adversaire qui n’a plus remporté la moindre rencontre en Coupe du monde depuis 1999, Bruno Bini a dû intervenir à la mi-temps pour pousser ses joueuses à se lâcher. Seules Elise Bussaglia, avec une frappe lointaine (17e), puis Gaëtane Thiney, qui a touché le poteau sur le corner suivant, avaient mis en danger la gardienne nigériane en première période. En remplaçant à la pause sa capitaine et milieu de terrain, Sandrine Soubeyrand, par une attaquante, Eugénie Le Sommer, le sélectionneur a envoyé le bon signal. Plus relâchées, les Bleues ont trouvé la faille à la 56e minute au terme d’une belle action collective.

Delie : « J’ai toujours marqué ! »

La Montpelliéraine Marie-Laure Delie, (23 ans), à l’origine et la conclusion, a encore amélioré ses statistiques en inscrivant son 22e but en 21 sélections. « Ça fait deux ans que je suis en équipe de France, j’ai toujours marqué ! Même quand j’étais utilisée comme joker, sourit l’attaquante originaire de Villiers-le-Bel (Val d’Oise). Et là, en tant que titulaire, je marque encore plus ! Il faut que je continue comme ça. » Co-leaders du groupe A avec les grandes favorites allemandes, qui ont dominé le Canada (2-1), leur prochain adversaire jeudi à Bochum, les Bleues peuvent souffler. Elles ont réussi leur entrée.