RMC Sport

Des Anglais à la sauce « Reds »

Daniel Sturridge

Daniel Sturridge - -

Conséquence de la fantastique saison de Liverpool, qui a cru au titre jusqu’à la dernière journée, l’ossature de l’équipe d’Angleterre devrait être composée de plusieurs pensionnaires d’Anfield au Brésil. Une première depuis des décennies.

Et si pour gagner, il fallait davantage scruter les bords de la Mersey ? C’est sans doute la conclusion à laquelle est arrivée Roy Hodgson, après le retour surprenant au premier plan de Liverpool cette saison. Sa sélection ne compte pas moins de cinq Reds titulaires potentiels (Steven Gerrard, Daniel Sturridge, Raheem Sterling, Glen Johnson, Jordan Henderson) et un réserviste (Jon Flanagan). C’est le club le plus représenté dans la liste des 30 avec Tottenham. Du jamais vu depuis plus de 30 ans en phase finale d’une grande compétition. 

Il faut remonter au 12 juin 1980 pour trouver autant de joueurs de Liverpool appelés avec l’Angleterre contre la Belgique (1-1), lors de l’Euro. Une compétition au souvenir amer puisque les Three Lions avaient été éliminés dès le premier tour dans un groupe très relevé (avec la Belgique, l’Italie et l’Espagne). Mais si ce précédent n’est guère rassurant, six autres Reds se rattrapent lors des éliminatoires pour la Coupe du monde contre l’Albanie (3-1) en 2001. La dernière fois que les pensionnaires étaient aussi nombreux en sélection. 

Une bonne nouvelle pour l'Angleterre ?

Steven Gerrard, capitaine incontournable, symbolise cette prise de pouvoir. Avec ses 13 buts et autant de passes décisives en club cette saison, sa présence est légitime, à l

Alors que la Premier League est sans cesse critiquée pour son nombre important de joueurs étrangers qui empêche l’éclosion de jeunes Anglais (et entraîne une baisse de niveau de la sélection), Liverpool ramène un vent d’air frais. Roy Hodgson a certainement aussi mesuré l’avantage conséquent de s’appuyer sur des joueurs qui ont l’habitude de jouer ensemble, ce qui manquait à l’Angleterre par rapport aux autres grandes nations. En tous les cas, cette Angleterre new-look ne peut pas faire pire que les précédentes, avec une dernière qualification pour les demi-finales qui date de 1990. 

A lire aussi : 

>> Les Pays-Bas ne font plus rêver

>> Van Persie, le Mondial pour se rattraper ?

>> Toute l'actualité de la Coupe du monde

La rédaction