RMC Sport

Des Eléphants durs au mal

Aruna Dindane

Aruna Dindane - -

Solide défensivement, la Côte d’Ivoire a concédé un match nul encourageant face à l’équipe du Portugal (0-0).

Outsiders du groupe le plus relevé de la compétition derrière le Brésil, Ivoiriens et Portugais se sont neutralisés ce mardi à Port-Elizabeth. Didier Drogba, opéré il y a dix jours et entré en cours de match, a même eu la balle de match au bout du pied. Sans succès. On l’avait d’abord vu applaudir sur le banc. Un bon signe pour son bras blessé. Alors Sven-Goran Eriksson, le sélectionneur ivoirien, a lancé son capitaine dans une bataille où aucun vainqueur ne se dessinait. Dans la nuit du temps additionnel, en manque de repères, il a préféré centrer plutôt que frapper. Un mauvais choix, symbolique de la prestation des Ivoiriens au moment du dernier geste. Ou de l’avant-dernier. Les Eléphants auront imprimé un rythme soutenu en première période, dominant sans relâche des Portugais bien trop dépendants de Cristiano Ronaldo. L’autre grande star du choc a beaucoup tenté elle aussi, trouvant le poteau (11e) sur une frappe tendue, la seule occasion dangereuse lusitanienne. Tour à tour, les deux équipes ont investi le camp adverse. Avec l’inefficacité qui caractérise hélas cette première semaine sud-africaine. L’événement est donc venu du banc, peu après l’heure de jeu. Mais le guide Drogba n’a pas fait mieux que son suppléant Gervinho, très remuant. Les Portugais ont déçu, timorés, approximatifs, à court d’idées. Il faudra aux deux formations accélérer lors de leur prochain match. Les Eléphants, impressionnants dans l’impact physique, devront faire valoir cette vertu face au Brésil. Pendant que le Portugal n’aura, du coup, d’autres choix que la victoire face à la Corée du Nord, la plus large possible. En fait, on ne sait pas vraiment à l’issue de ce match qui a réalisé la bonne opération.