RMC Sport

Désumer : « Le Conseil fédéral doit démissionner »

Jean-Pierre Escalettes

Jean-Pierre Escalettes - -

Bernard Désumer, trésorier de la FFF et membre du Conseil fédéral, estime que la démission de Jean-Pierre Escalettes engage tous les dirigeants de l’institution. Mais n’exclut pas de briguer la succession de son ami.

Bernard Désumer, quelle est votre première réaction après l’annonce de la démission de Jean-Pierre Escalettes ?
Je suis très triste car Jean-Pierre est un ami. C’est quelqu’un qui a consacré l’essentiel de sa vie au football. Le voir dans l’obligation de démissionner, c’est une profonde émotion et beaucoup de tristesse. Je trouve ça dommage qu’il soit obligé de mettre fin à son mandat avant son terme.

A-t-il été obligé de démissionner ?
Non, il a démissionné car il s’est rendu compte qu’aujourd’hui notre fédération est violemment critiquée. Par l’opinion publique, par les médias, les politiques et certains responsables du football. Il en a tiré les conclusions et a décidé de se retirer. Je pense que l’ensemble du Conseil fédéral devrait démissionner, ça serait responsable de sa part. Il n’y a pas de raison que Jean-Pierre Escalettes soit le seul à porter le chapeau.

Etes-vous intéressé par la place vacante ?
Le terme « intéressé » correspondrait mieux à des gens inconscients. Bien sûr que quelqu’un va devoir le faire, mais vu l’état actuel du football français, je ne pense pas que ça intéresse beaucoup de monde. Si je peux être utile, je serai candidat. Cela dépendra du soutien que peuvent m’apporter mes collègues et de la possibilité de réaliser de nouveaux projets. Si ces conditions ne sont pas réunies ou qu’un collègue obtient une adhésion plus importante, je le soutiendrai volontiers.

« Le Graët a un profil intéressant »

Comment va se dérouler la succession d’Escalettes ?
Vu les statuts du Conseil fédéral, une personne parmi les membres du bureau sera choisie afin d’assurer l’intérim jusqu’à la prochaine assemblée fédérale. A l’issue de cette réunion, un nouveau président, voire un nouveau Conseil fédéral s’il démissionne, seront élus.

Vendredi, Noel Le Graët peut-il devenir le président de la FFF ?
Statutairement, il peut devenir le président par intérim car il fait partie des membres du bureau fédéral, mais je ne sais pas si c’est son souhait. Il a des responsabilités dans ce qu’il s’est passé avec les Bleus, mais il ne faut pas regarder que ça. Le Graët a fait un travail tout à fait remarquable dans les missions qui étaient les siennes. C’est un excellent chef d’entreprise. Il présente incontestablement un profil intéressant. S’il est candidat et que les électeurs suivent, c’est le jeu démocratique.