RMC Sport

Diaby, l’intelligence du milieu

Abou Diaby

Abou Diaby - -

Entré en jeu lors des matches de préparation de l’équipe de France, Abou Diaby (5 sélections) a impressionné. Portrait d’un joueur capable de couvrir tous les postes du milieu de terrain.

Abou Diaby aime le recul, la perspective. Tantôt récupérateur, tantôt animateur du milieu, le longiligne joueur d’Arsenal (1,88m pour 75kg) fait partie de ces éléments inclassables dans le football moderne. Claude Dusseau, son formateur à Institut National de Football de Clairefontaine, décrypte le phénomène : « C’est simple. Il peut jouer à tous les postes du milieu. Il dispose d’une intelligence de jeu qui lui permet de s’adapter à tous les systèmes. » Avant d’ajouter : « C’est le joueur hybride par excellence. A l’INF, je le faisais jouer ailier droit. D’ailleurs, ça ne lui plaisait pas du tout. Il détestait jouer en pointe. »

A cette époque lorsqu’adolescent Abou Diaby évoluait à l’INF, il ne faisait toutefois pas partie des joueurs les plus talentueux de sa génération. « Devant lui, il y avait Hatem (Ben Arfa) et Habib (Bellaïd), précise Claude Dusseau. Puis, Abou n’était pas un leader. Mentalement, il était fragile. Dans le groupe, il suivait. » Mais chemin faisant, le joueur d’Arsenal a su combler cette lacune psychologique qui l’empêchait de voir plus haut. Son formateur l’explique : « Sans tapage et sans s’occuper des états d’âmes des autres, il a fait son petit bonhomme de chemin. C’est à ce moment-là qu’il a pris conscience de ses qualités. Il a progressé à une vitesse folle. »

Diaby, un Vieira bis ?

Après avoir fait ses classes à l’INF, donc, où se sont côtoyés Gallas, Henry, Anelka et consorts, le footballeur de 24 ans a rejoint l’AJ Auxerre l’espace de deux saisons avant de faire le grand saut de l’autre côté de la Manche. Son point de chute ? Arsenal et ses frenchies de Londres. Dans le cœur des supporters des Gunners, il va assez rapidement remplacer l’idole Patrick Vieira, parti à la Juventus une saison plus tôt. La comparaison est alors évidente. Même poste, même gestuelle, même génie. Diaby, un Vieira bis ? Pas tout à fait, s’agace Claude Dusseau : « Certes, il est grand comme Pat. Mais Abou, c’est Abou. Il n’est pas Vieira. Je comprends qu’on puisse les comparer. Toutefois, Diaby est encore jeune. Il a des facultés de récupération intéressante bien que cela ne soit pas suffisant encore », ajoute-t-il. Que manque-t-il alors à cette étoile montante pour devenir un titulaire à part entière en équipe de France ? « De l’expérience », rétorque son premier coach.

Toutefois, lors de la prochaine Coupe du monde, Claude Dusseau avoue que son protégé aura un rôle à jouer : « En Afrique du Sud, il peut rendre bien des services. Mais il ne faut pas trop attendre de lui. Il ne peut pas révolutionner à lui tout seul le jeu d’une équipe. Il faut lui donner du temps. » Problème : l’équipe de France n’en a plus. Et, à l’instar de Patrick Vieira lors de la Coupe du monde 2006, Abou Diaby pourrait se révéler la solution idoine pour les Bleus de Domenech.

Le titre de l'encadré ici

CV d'Abou Diaby :|||

Age : 24 ans

Date de naissance : 11 mai 1986

Lieu de naissance : Paris 10e (Seine)

Taille : 1m88 Poids 75 kg

Poste : Milieu

Club actuel : Arsenal

Finaliste de la Coupe de la Ligue en 2007 (Arsenal)

Florian Fieschi