RMC Sport

Djibril Cissé : « Je ne lâcherai pas comme ça »

Yoann Gourcuff et Djibril Cissé

Yoann Gourcuff et Djibril Cissé - -

Avant de retrouver la sélection chinoise vendredi, Djibril Cissé est revenu sur son statut de remplaçant et ses ambitions avec les Bleus.

Djibril Cissé, il y a quatre ans, vous vous cassiez la jambe face à la Chine juste avant la Coupe du monde en Allemagne. Demain, vous retrouvez cette équipe. Appréhendez-vous ce match ?
Non bien au contraire. Je suis quelqu'un de très superstitieux et pour moi les choses n’arrivent pas par hasard. Peut-être que je devais me casser la jambe et retrouver l’équipe quatre ans après. Peut-être que quelque chose de beau va arriver. Ce ne sont pas de bons souvenirs tout de même, je vais donc éviter d’y penser. Je veux jouer ce match. Avec Liverpool, je me suis blessé à Blackburn (fracture de la jambe, ndlr). Trois ans après, je suis revenu là-bas et j’ai marqué pour donner la victoire à l’équipe. Ce sont des signes auxquels je crois.

Quel est votre sentiment depuis votre arrivée à la Réunion ?
C’est un cadre paradisiaque. On est imbibé par tout ce qui se passe. Malgré tout, on sait qu’on est la pour une Coupe du monde et pour gagner. On s’est vite remis dans le bain, personne n’est là pour faire de la figuration.

Quelle conclusion avez-vous tiré de ces deux matchs de préparation ?
Il y a du bon… Le système choisi est pas mal. Le positif, c’est l’état d’esprit. On prend deux buts très tôt et on a réussi à réagir. Maintenant il faudrait bien finir avec le match contre la Chine pour régler ce qui ne va pas et partir en Afrique du Sud confiant.

Ribéry s’impose-t-il en tant que leader au sein du groupe ?
C’est un leader né ! Avec ses conneries et son jeu il attire un peu tout le monde. Patrice Evra s’impose aussi. En fait je dirai que tout le monde a son mot à dire au sein du groupe.

Pensez-vous vite remédier à votre statut de remplaçant ?
Actuellement, j’ai un statut de remplaçant. Mais les gens me connaissent et savent que je ne lâcherai pas comme ça. Si je dois jouer cinq ou dix minutes, je le ferai à fond. Le coté droit c’est nouveau pour moi, mais il y a encore un an j’étais très loin d’espérer être dans le groupe. Nous sommes quatre attaquants de qualité. Le joueur que choisira le coach sera une bonne option. On le sait, le meilleur jouera.

FL