RMC Sport

Duverne a-t-il les clés ?

Le préparateur physique des Bleus va devoir faire des choix.

Le préparateur physique des Bleus va devoir faire des choix. - -

Ancien de l’OL, Robert Duverne assure depuis 2006 la préparation physique de l’équipe de France. Son rôle est essentiel alors que certains cadres enchaînent les bobos.

Ces derniers jours, le nom d’un homme revient sans cesse dans l’encadrement de l’équipe de France : celui de Robert Duverne son préparateur physique. Avec les blessures que traînent certains cadres de l’équipe de Domenech (Gallas, Squillaci, Gourcuff), rarement un « prépa » n’aura autant été au centre des attentions à la veille d’une Coupe du monde. Mardi après l’annonce de la liste des 30, le sélectionneur a clairement donné les clés à son adjoint : « Gallas fait partie des incertitudes qui ont fait qu'on a allongé la liste mais on n'a aucune garantie. Il va reprendre avant les autres avec Robert Duverne, notre préparateur physique. Soit il est opérationnel, soit il rentrera chez lui. »

A 42 ans, l’homme est rompu au haut niveau. S’il n’a rejoint l’équipe de France a plein temps qu’en 2009, il était déjà de la campagne du Mondial 2006, partageant son emploi du temps avec l’Olympique Lyonnais. Duverne y a préparé les joueurs depuis le début des années 90. Preuve qu’il est devenu incontournable, tous les entraîneurs successifs, à l’exception de Jean Tigana (1993-1995), ont conservé celui que l’on dénomme Mister Chrono. « C’est un pro, résume Bruno Génésio, ancien joueur dans les années 80 passé superviseur des adversaires de l’OL. C’est un préparateur à l’ancienne qui s’appuie sur la science et sur son ressenti du joueur dans le groupe. »

Anderson : « Il fait du sur-mesure »

Apprécié des entraîneurs, Duverne inspire le respect des joueurs. Sonny Anderson, l’ancien buteur devenu préparateur des attaquants de l’OL. « On s’engueulait souvent, il me faisait souffrir, mais c’est surtout quelqu’un qui connaît énormément ses joueurs, il fait du sur-mesure, raconte le Brésilien. On lui faisait confiance, c’est pour ça qu’il est en équipe de France. »

Pas étonnant alors de voir un Djibril Cissé, décidé à tout faire pour revenir en équipe de France, passer quelques jours dans le centre de Duverne à Brignais (69) pour peaufiner une préparation spécifique. En fin de semaine, Duverne va récupérer William Gallas en délicatesse avec son mollet et lui préparer un programme intensif pour tester sa capacité de résistance. Duverne, faiseur de miracles ? C’est la réputation qui lui colle à la peau depuis la remise en forme express de Zidane en 2006. « Attention quand même, alerte Génésio, Duverne, ce n’est pas un magicien ».