RMC Sport

Forlan accable tout un pays

Diego Forlan est le meilleur buteur de la compétition avec deux buts

Diego Forlan est le meilleur buteur de la compétition avec deux buts - -

L’immense talent de la star uruguayenne offre une victoire méritée à la Celeste, mercredi à Pretoria, face aux Bafana Bafana (3-0), et plonge tout un peuple dans la détresse.

Chaque pays a une histoire, l’Uruguay a son football, affirme un dicton célèbre. Hier soir, au Loftus Versfeld stadium de Pretoria, le petit football charrua a joué un bien mauvais tour à la grande histoire sud-africaine. Vainqueurs de Bafana Bafana bien trop limités offensivement (3-0), des Uruguayens sans pitié ont brisé le rêve de tout un peuple en mille morceaux.

La défaite est d’autant plus douloureuse qu’elle intervient le « Jour de l’enfant africain », une fête anniversaire commémorant le début des émeutes de Soweto en 1976. Elle condamne surtout les joueurs de Carlos Alberto Parreira à un improbable exploit face à l’équipe de France, le 22 juin prochain, au Free State stadium de Bloemfontein.

Le sélectionneur sud-africain peut surtout regretter de ne pas posséder dans son effectif un joueur du talent de Diego Forlan. En ouvrant le score d’une frappe exceptionnelle légèrement déviée par Mokoena (24e), l’attaquant de l’Atlético de Madrid a non seulement ouvert la voie du succès à son équipe, mais il lui offre également toutes les cartes pour assurer sa qualification pour les 8es de finale.

Même si le score est étriqué, cette victoire ne souffre aucune contestation, tant les Sud-Africains ont paru empruntés à l’image de Pienaar et Tshabalala. Incapables de peser sur la défense adversaire, sans idée, privés de ballons, Mphela et ses partenaires ont un mal fou à se montrer dangereux. Malheureusement, l’Afrique du Sud risque d’être le premier pays organisateur de l’histoire de la Coupe du monde à être éliminé dès le premier tour.

Pénalty et expulsion

La seconde période ne change rien à l’affaire. En dépit de la pression constante des Sud-Africains, la Celeste maîtrise les débats. Le pénalty de Forlan et l’expulsion de Khune (80e) scelle la rencontre. Le but d’Alvaro Pereira (90e+5) ne faisant que rajouter du sel sur les plaies sud-africaines. Les Uruguayens remportent leur première victoire en Coupe du monde depuis 1990 et un succès sur la Corée du Sud (1-0). Elle est méritée. Dommage collatéral, ce résultat met la pression sur l’équipe de France qui ne devra surtout pas perdre ce jeudi face au Mexique.

Marc Ambrosiano à Johannesburg