RMC Sport

Ginola « Il faut repartir avec une nouvelle génération »

-

- - -

David Ginola est particulièrement énervé par les performances et le comportement de l’équipe de France en Afrique du Sud. Pour l’ancien attaquant du PSG, les Bleus doivent se reconstruire avec de nouveaux visages, aussi bien chez les dirigeants que chez les joueurs.

Comment analysez-vous la débâcle de l’équipe de France ?
C'est un échec complet, un fiasco total. Il faut maintenant regarder l'ensemble du football français et changer les choses. Le football a fait parti de nos vies et je trouve que l'on donne une image déplorable de la France dans le monde. Il faut maintenant prendre ses responsabilités, j'ai vu des joueurs qui n'étaient pas concerner par cette compétition. Je suis vraiment déçu et quand on voit des petites nations réussir, il y a forcement un problème. Certains ont commis une erreur professionnelle. On n'a pas tiré les leçons de 2008. Jamais le sélectionneur n'aurait du repartir avec cet échec.

Que pensez-vous de l’attitude des joueurs lors de cette Coupe du monde ?
Quand on est des semaines ensemble enfermés dans un hôtel, on finit par se disputer, c'est obligatoire. Malheureusement, je ne veux pas faire le vieux con mais l'amour du maillot, je ne le retrouve pas car l'arrêt Bosman est passé par là. Un club de foot, une sélection, reste une famille.On doit retrouver des valeurs saines, devenir plus responsable car le football est un sport de valeurs. On est en train de tuer le rêve de nombreux gamins, ces joueurs sont-ils conscients qu'ils portent le maillot de l'équipe de France ? Quand on les voit pendant l'hymne, j'en doute.

Que faut-il faire pour redresser la barre ?
Le président doit poser sa démission. Il faut arrêter de vivre avec ce rêve de 1998 et 2000, les champs Elysées, les gens main dans la main, oubliant leur couleur et leur religion. Il faut repartir avec une nouvelle génération, de nouveaux dirigeants car le football et la mentalité des gens ont bien changés. Le football doit redevenir un sport avec des valeurs, il faut que les dirigeants du football français partent.