RMC Sport

Govou, la surprise du chef

Nicolas Anelka ou Sidney Govou

Nicolas Anelka ou Sidney Govou - -

En dépit d’une saison en demi-teinte, le Lyonnais sera encore une fois présent en Coupe du monde. Par la grâce de son premier fan : Raymond Domenech. Focus sur un joueur atypique avec Sonny Anderson, son ancien partenaire et actuel entraîneur des attaquants de l’OL.

A 30 ans, Sidney Govou s’apprête à disputer sa deuxième Coupe du monde. Malgré une saison en demi-teinte avec l’OL, il pourrait hériter d’un poste de titulaire en Afrique du Sud. Sur le flanc droit de l’attaque tricolore. « Ça ne me surprendrait pas, glisse Sonny Anderson. Sidney, ça a toujours été la surprise chez les Bleus. Après la blessure de Cissé en 2006, c’est lui qui a été convoqué. Et finalement, il est entré en finale contre l’Italie. »

L’actuel entraîneur des attaquants lyonnais connaît bien le phénomène. Lorsque Govou a débuté en L1 à l’âge de 20 ans, l’ancien buteur brésilien empilait les buts à Gerland. Il se souvient d’un jeune respectueux et plein d’ambition. « A ses débuts, il était assez timide. On le chambrait pas mal, sourit l’ancien joueur du FC Barcelone. Mais sur le terrain, il n’avait peur de personne. Il nous a fait comprendre qu’il voulait gagner sa place. Il s’est donné à fond. Il s’est accroché. Petit à petit, il a commencé à prendre confiance en lui. Et c’est devenu un joueur incontournable de l’Olympique Lyonnais. »

Anderson : « Il n’a jamais triché »

Aujourd’hui bien installé dans son rôle d’ailier, Govou n’a pourtant pas toujours évolué dans cette position. « A son arrivée, Jacques Santini le faisait jouer dans l’axe à mes côtés, rappelle Anderson. Mais ce n’est pas vraiment un buteur. C’est quelqu’un qui travaille énormément sur le terrain. Il fait le pressing, il ouvre les espaces. Tactiquement, c’est un des meilleurs joueurs que j’ai côtoyé. »

Apprécié pour son sens du collectif, Govou fait l’unanimité au sein de ses partenaires. Sa bonne humeur et son goût pour l’effort en font un des moteurs du vestiaire lyonnais. « Il est très attachant. Il s’intègre parfaitement dans la vie d’un groupe, assure Anderson. Il sait respecter ses coéquipiers. Lors des entraînements, il est toujours à fond. Ça fait plaisir de le voir. Il tire toute l’équipe vers le haut. Sidney n’a jamais triché sur un terrain. Au niveau du collectif, c’est un joueur idéal. »

Après dix ans de bons et loyaux services, l’international aux 43 sélections (10 buts), annoncé partant à chaque intersaison, a fait ses adieux à son club de cœur. Définitivement. Pour l’heure, il n’a toujours pas trouvé de point de chute. « Il ne restera pas dans le championnat de France », croit savoir Anderson. A moins d’une énième surprise…

Chaque jour, Rmcsport vous présentera un Bleu vu par un proche. L’occasion de passer de l’autre côté du miroir et de découvrir la face caché de vos joueurs préférés. Jeudi : Yoann Gourcuff

CV

Sidney Govou

Né le 27 juillet 1979 (30 ans) au Puy-en-Velay
Ailier

1m75 – 72kg

A Lyon depuis 1996
Palmarès : vainqueur de la Coupe des Confédérations en 2003 ; Champion de France en 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008 ; vainqueur du Trophée des champions en 2002, 2004, 2005, 2007 ; vainqueur de la Coupe de France en 2008 ; vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2001

AJ