RMC Sport

Groupe A : Croatie-Mexique, une finale pour la qualification

Mexique-Croatie

Mexique-Croatie - -

La Croatie et le Mexique s’affrontent pour la dernière journée du groupe A, ce lundi (22h), avec en jeu une place en 1/8es de finale. Il faudrait en effet un concours de circonstances pour voir le Brésil perdre contre le Cameroun et se faire éliminer (22h).

Le sort est parfois cruel. Deux nations qui nous ont enchantés lors de ce premier tour et qui mériteraient bien de se qualifier. Mais l’une des deux quittera la compétition plus tôt que prévu. Pas d’autre issue possible avec le Brésil au sein de cette poule relevée. Et c’est le Mexique qui aborde ce duel avec un léger avantage. Victorieux d’une faible équipe du Cameroun (1-0) lors du premier match, les Aztèques sont parvenus à créer l’exploit en accrochant le pays hôte (0-0) grâce à un jeu plaisant et collectif. « Le Mexique grandit chaque jour », a assuré le sélectionneur Miguel Herrera après le match à Fortaleza, lors duquel son gardien Guillermo Ochoa avait arrêté toutes les tentatives des attaquants brésiliens.

Malgré sa défaite inaugurale sévère contre le Brésil (1-3) qui s’est jouée essentiellement sur un penalty discutable, les Croates ont bien réagi face au Cameroun (4-0), profitant du retour de leur attaquant star du Bayern Munich, Mario Mandzukic. De quoi croire en ses chances, même si une victoire est impérative pour combler ce point de retard sur la Tri. « Le Mexique n'a pas encore encaissé de but, il joue vertical et de façon agressive, analyse le sélectionneur croate Niko Kovac. Ça va être une bataille. On a montré notre vrai visage après cette défaite malheureuse. Tout le monde peut perdre contre le Brésil mais ces conditions me restent encore en travers de la gorge. On a pu voir que mon équipe a un vrai potentiel. »

Avec un œil sur Pays-Bas-Chili

La qualification, c’est une chose. Mais Croates et Mexicains devront se contenter de la deuxième place selon toute vraisemblance. Car personne n’imagine le Brésil, même encore en rodage, trébucher face à des Camerounais déjà éliminés et avec deux défaites au compteur. Il faudrait une défaite ou un match nul des Croates, avec une large victoire des Lions Indomptables, pour assister une élimination prématurée du Brésil.

Malgré un Neymar entreprenant mais trop seul voire individualiste, la Seleçao espère profiter de ce match sans grand enjeu pour se jauger. Et montrer quelques progrès. Sans oublier qu’un succès offrirait aux hommes de Felipe Scolari un huitième de finale contre le perdant – et donc le moins fort a priori - du duel au sommet entre les Pays-Bas et le Chili dans le groupe B. Contre une nation africaine avec un sélectionneur fantôme, un guide (Samuel Eto’o) en perdition et gangrénée par une guerre des clans, la partie s’annonce facile. Enfin le vrai visage des Brésiliens ?

A lire aussi : 

>> La France épate son monde
>> Suisse-France : les bons choix de Deshamps
>> Jusqu'où peuvent aller les Bleus ?

Adrien Debargue