RMC Sport

Italie-Costa Rica : Les Ticos font des ravages !

Italie-Costa Rica : la joie du buteur Bryan Ruiz

Italie-Costa Rica : la joie du buteur Bryan Ruiz - -

Après avoir dominé l’Uruguay, l’étonnante équipe du Costa Rica a battu l’Italie ce vendredi (1-0). Un succès qui expédie les Ticos en 8e de finale de la Coupe du monde, mais qui élimine aussi l’Angleterre. Avant l’Uruguay ou l’Italie.

Le Costa Rica, quelle sensation ! Ce vendredi, sous un soleil de plomb à Recife, les Ticos ont encore frappé un grand coup dans ce Mondial brésilien. Après l’Uruguay (3-1), leur victime s’appelle l’Italie, battue 1-0 dans ce 4e match du groupe D. D’une tête qui heurte la barre transversale de Gianluigi Buffon avant de rebondir derrière la ligne, Bryan Ruiz a donc offert un second succès de rang à son pays (28e au classement FIFA !). Enorme. Car voilà l’équipe dirigée par le Colombien Luis Pinto officiellement en 8e de finale de la Coupe du monde ! Et l’Angleterre officiellement éliminée. Quant à l’Italie qu’Eric Di Meco juge « sans imagination » sur ce match, elle jouera son avenir dans ce Mondial lors d’un terrible match face à l’Uruguay mardi prochain.

Souvenez-vous, c’était le 6 décembre dernier. A l’issue du tirage au sort de la Coupe du monde, on ne donnait pourtant pas cher de la peau du Costa Rica. « On a dit aux supporters costariciens qu’ils étaient dans le groupe de la mort, qu’ils allaient finir 4e, s’enflamme Frank Leboeuf. Et là, ils sont en passe de finir 1er, c’est un truc de fou, extraordinaire ! » La qualif’ allait à coup sûr se jouer entre l’Italie, l’Uruguay et l’Angleterre, trois pays sacrés au moins une fois champions du monde… Grave erreur.

Juninho : « Une équipe organisée »

Après seulement deux matches, le Costa Rica a déjà validé son ticket pour les 8e de finale de finale. « C’est le foot, glisse Juninho. Avant la Coupe du monde, on disait que le Costa Rica ferait la différence parce qu’ils encaisseraient pas mal de buts mais c’est une équipe organisée. C’est le travail qui paye. Il fait aussi très chaud à Salvador. Peut-être qu’ils sont plus habitués. »

Le Costa Rica, qui confirme aussi l’incroyable réussite des équipes d’Amérique latine dans cette Coupe du monde, provoque de sacrés dégâts collatéraux. Le premier est l’officialisation de l’élimination des Anglais, défaits hier face à l’Uruguay (1-2). Un autre favori supposé passera à la trappe puisque le second ticket pour les 8es se jouera lors d’un énorme Italie-Uruguay, mardi à Natal (18h). Alors, merci qui ? 

Le titre de l'encadré ici

|||

« Pas un hold-up » pour Di Meco
Pour Eric Di Meco, membre de la Dream Team RMC Sport, la qualification du Costa Rica pour les 8e de finale de la Coupe du monde n’est pas si surprenante que ça. « Ce n’est même pas un hold-up quand on regarde les deux matches, a-t-il confié après avoir à l'oeuvre les Ticos face à l’Uruguay (3-1) et l’Italie (1-0). Celui de ce soir et celui contre l’Uruguay, il n’y a pas grand-chose à dire. Ils l’ont gagné sur le terrain. L’Italie a montré ses lacunes, surtout physiques. Ils sont sortis complètement bouillis. »

AB