RMC Sport

« L’Espagne doit gagner, gagner et gagner »

-

- - -

Alors que l’Espagne affronte le Chili ce vendredi (20h30) dans un match déterminant pour la qualification en 8e de finale de la Coupe du monde, la presse ibérique, consciente de l’enjeu, avertit la Roja qu’une défaite serait synonyme d’échec pour les hommes de Vicente Del Bosque.
Le quotidien Marca illustre ainsi sa Une « Avec un trio d’attaque » composé d’Andrés Iniesta, de Fernando Torres et David Villa. Un trio sur lequel repose tous les espoirs d’un peuple, après une défaite lors du premier match contre la Suisse (0-1), puis une victoire dans le second face au Honduras (2-0), les Espagnols sont dans une position plus que délicate dans ce groupe H (2e à égalité de points avec la Suisse, ndlr).
La pression est donc nettement sur les hommes de Vincente Del Bosque qui, annoncés comme les favoris de ce Mondial, pourraient en cas de défaite ne pas franchir le premier tour. Une situation qui n’échappe pas au sélectionneur puisque ce dernier déclare, toujours dans Marca, qu’il « espérait que ce match ne soit pas la partie la plus importante de sa carrière ».

Un match qui reflète une importance particulière aux yeux de la presse puisque le journal AS a lui décidé d’afficher clairement son soutien aux joueurs. Il ouvre son édition en y affichant une photo du milieu catalan Iniesta avec un titre sans équivoque : « España, creemos » (l’Espagne, nous y croyons, ndlr). Le double buteur du denier match, David Villa, qui pourrait en cas de nouveau but devenir le meilleur buteur espagnol en Coupe du monde, n’envisage absolument pas la défaite puisqu’il s’est fixé un objectif : « gagner à tout prix contre le Chili. »

L’autre quotidien, El Mundo Deportivo, se trouve dans le même esprit que le buteur de la Roja puisque sa Une s’orne de trois mots qui pourrait être le leitmotiv de ce match : « ganar, ganar y ganar » (Gagner, gagner et gagner !, ndlr). « Une victoire indispensable » pour la presse « si l’Espagne veut continuer dans ce Mondial, mais également pour le prestige international du pays. » Il est clair que depuis l’élimination de la France et de l’Italie, les deux finalistes du dernier Mondial, le spectre d’une élimination dès le premier tour inquiète au plus haut point les médias espagnols. D’ailleurs, cette éventualité est timidement évoquée du côté d’El Mundo Deportivo, puisqu’une pluie de critique s’est déchainée sur le niveau de jeu de la sélection espagnole depuis le début du Mondial. Le quotidien en vient par conclure que si les hommes de Del Bosque veulent poursuivre l’aventure sud-africaine, ils doivent vaincre le Chili pour ne pas dépendre du match Suisse – Honduras, et dans le même temps éviter l’ogre brésilien dès les 8es de finale.